›  Opinion 

La Banque d’Angleterre (BoE) ne devrait réaliser qu’une augmentation cette année

Comme prévu, la Banque d’Angleterre (BoE) a laissé son taux directeur inchangé à 0,5%. La déclaration et les minutes confirment que la faiblesse des chiffres publiés ces dernières semaines reflète l’impact négatif des conditions météorologiques...

Comme prévu, la Banque d’Angleterre (BoE) a laissé son taux directeur inchangé à 0,5%. La déclaration et les minutes confirment que la faiblesse des chiffres publiés ces dernières semaines reflète l’impact négatif des conditions météorologiques. Néanmoins, les prévisions de croissance de la banque centrale ont peu varié dans le rapport sur l’inflation de mai, la BoE s’attend maintenant à ce que l’inflation de l’IPC retrouve un niveau convenable plus rapidement que prévu lors du Rapport sur l’inflation de février.

La projection demeure « conditionnée à une légère hausse du taux bancaire au cours des trois prochaines années ». La BoE note cependant que les négociations sur le Brexit demeurent une source d’incertitude importante et impactent les perspectives.

Le fait que deux des neuf membres du MPC continuent à être en désaccord sur une hausse laisse à penser que la politique monétaire penche plutôt pour un resserrement à court terme. Il est très probable que certains autres membres du MPC n’attendent que les chiffres à venir pour confirmer que la faiblesse des données récentes est temporaire et liée au mauvais temps, avant de soutenir également une hausse des taux. Néanmoins, comme l’inflation devrait revenir à un niveau convenable plus rapidement que prévu, l’augmentation devrait rester modeste cette année.

À ce titre, nous croyons que la BoE ne devrait faire qu’une seule augmentation cette année, probablement lors de la réunion d’août, puis rester en suspens jusqu’à l’année prochaine.

Cependant, le rythme du resserrement dépendra fortement des données à venir et du résultat des négociations sur le Brexit.

Charles St-Arnaud , 14 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés