›  Note 

L’industrie européenne des actifs alternatifs atteint 1 620 milliards d’euros d’actifs

Preqin publie, en partenariat avec Amundi, son deuxième rapport annuel, Alternatives in Europe, qui examine la région la plus diversifiée de l’industrie des actifs alternatifs et fournit une cartographie du secteur, pour la première fois, pour chacun des principaux pays européens.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Cette étude constate que, bien que le contexte macroéconomique de l’Europe ait été mitigé au cours des 24 derniers mois, l’industrie des actifs alternatifs dans la région fait montre d’un fort dynamisme. L’année 2018 a en effet été marquée par une activité record sur la plupart des classes d’actifs de ce secteur : les gestionnaires européens de fonds alternatifs détiennent 1 620 milliards d’euros d’actifs sous gestion à fin juin 2018, ce qui représente une hausse de près de 300 milliards d’euros en seulement trois ans.

Les opportunités présentes en Europe sont connues des investisseurs du monde entier : désormais, près de la moitié d’entre-eux sont basées en Amérique du Nord, mais ceux provenant des pays du Moyen Orient et en Asie représentent également une part significative.

En termes de classe d’actifs, ce sont toujours les hedge funds qui représentent la part la plus importante du marché européen des fonds alternatifs avec 608 milliards d’euros d’actifs sous gestion, mais ce montant est en diminution sur les douze derniers mois. Si bien que, selon ce rapport, le private equity (559 milliards d’euros d’actifs sous gestion) devrait progressivement devenir la première catégorie de placement parmi les actifs alternatifs en Europe.

Enfin, 2018 a marqué une année record pour les opérations de capital privé, avec des transactions dépassant les 374 milliards d’euros, tandis que le taux record de collecte de fonds enregistré en 2017 ne montrait aucun signe de ralentissement.

« L’industrie européenne des actifs alternatifs est en bonne santé, avec des actifs sous gestion en forte hausse alors même que la situation financière générale reste stable », a déclaré Mark O’Hare, Chief Executive de Preqin. « De plus, elle est extrêmement diversifiée, tant en termes de classes d’actifs que de régions et de pays à travers le continent. Avec plus de 6 300 gestionnaires de fonds et 3 000 investisseurs en Europe, il est plus important que jamais de mettre en évidence l’incroyable diversité des opportunités qui s’offrent à la région. C’est pourquoi nous sommes heureux de nous associer à des opérateurs de référence comme Amundi pour présenter l’analyse la plus approfondie des tendances de l’industrie jamais compilée. »

Pedro Antonio Arias, Directeur du Pôle Actifs Réels et Alternatifs d’Amundi, a expliqué : « La croissance continue de l’industrie européenne des produits alternatifs atteste du rôle vital que jouent les compagnies d’assurance, les fonds de pension et les gestionnaires d’actifs comme Amundi dans le financement de l’économie réelle, alors que les petites et moyennes entreprises européennes n’ont jamais eu une telle diversité de solutions en termes de structure du capital. Les avantages pour nos clients sont évidents, les actifs réels permettant notamment aux fonds de pensions et aux assureurs de bénéficier d’une prime d’illiquidité tout en offrant des rendements supérieurs et prévisibles avec un portefeuille diversifié. »

Points-clés du rapport Alternatives en Europe :

  • Les fonds alternatifs européens détiennent désormais 1 620 milliards d’euros d’actifs sous gestion.
  • Le Royaume-Uni reste de loin le plus grand marché, avec 948 milliards d’euros pour les gestionnaires de fonds basés dans ce pays. L’année 2018 a vu le pays égaler l’année 2015 en termes d’activité, inversant une baisse observée à la suite du vote du Brexit.
  • Les hedge funds constituent toujours la classe d’actifs la plus importante (608 milliards d’euros), mais les actifs ont chuté de 9 % en 2018 en raison de leur sous-performance. Le private equity, quant à lui, a progressé de 8% au premier semestre 2018 pour atteindre 559 milliards d’euros.
  • L’année 2018 a été marquée par des valeurs record pour les opérations de rachat d’entreprises, de capital-risque et d’infrastructures en Europe. En conséquence, le montant total des opérations de capital privé a atteint un niveau record de 375 milliards d’euros.
  • 6 300 gestionnaires de fonds et 3 000 investisseurs basés en Europe sont présents dans les actifs alternatifs en 2019.
  • 3 900 investisseurs ciblent désormais les placements en private equity en Europe. La plus grande proportion d’entre eux (48 %) se trouve en Amérique du Nord.
  • L’immobilier et le private equity représentent 80 % des intentions d’investissement, les hedge funds 59 % tandis que la dette privée est moins importante

Next Finance , 9 juillet

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés