›  Opinion 

L’espoir commercial et les statistiques chinoises pour oublier Hong Kong et l’impeachment ?

Samedi et la nuit dernière les investisseurs ont pu découvrir des statistiques économiques rassurantes en Chine et notamment concernant le secteur manufacturier qui était, selon le PMI, en contraction depuis avril dernier.

Les Etats-Unis et la Chine se voulaient toujours rassurants sur le dossier commercial mais cette dernière demande toujours le retrait de toutes les augmentations de droits de douane mises en place depuis le début du conflit, avant toute signature d’un accord de phase 1. Les Etats-Unis continuent de menacer d’autres droits de douane, toujours prévus pour le 15 décembre prochain.

Par ailleurs l’adoption du texte aux Etats-Unis de soutien aux manifestations à Hong Kong devrait compliquer un peu plus les négociations et la Chine qui avait menacé les Etats-Unis de représailles la semaine dernière, vient de confirmer deux mesures de rétorsion ce matin.

En effet le parti chinois vient d’annoncer que les navires US seraient interdit dans les ports de Hong Kong et que les ONG américaines, qui supportent les activités « extrémistes », seraient sanctionnées. Ces sanctions ne semblent dérisoires et n’ont pas d’effets sur les marchés, ce qui montre bien le désire de la Chine de ne pas détériorer encore plus la situation.

Au-delà du conflit Chine/USA, les investisseurs se tourneront également vers le sommet de l’OPEP à Vienne prévu jeudi et les marchés anticipent une nouvelle réduction des quotas de production au sein de l’organisation. Nous surveillerons si les partenaires de l’OPEP et notamment la Russie participent à cette (éventuelle) baisse des quotas, qui pourrait dans le cas contraire, rendre les mesures inefficaces une fois encore.

Du côté des Etats-Unis, la Maison Blanche a décliné l’invitation faite par les démocrates à l’intention du président américain de venir témoigner, plutôt que de critiquer la procédure d’impeachment. Son principal conseiller juridique justifiait cette décision par le fait qu’il doute que le président américain ait une procédure équitable.

Le rapport écrit suite aux auditions faites par le comité du renseignement devrait être approuvé lors d’un vote demain puis envoyé au comité judiciaire, où de nouvelles auditions seront réalisées.

Bien que de plus en plus d’informations soient en faveur d’un manquement de la part de Donald Trump, ce dernier bénéficie toujours d’un soutien important au sein de son parti et même en cas d’impeachment la décision finale de destitution reviendra au sénat, majoritairement républicain.

De nombreuses statistiques seront à surveiller cette semaine avec les décisions de politique monétaire de la BOC et la RBA mais également les données sur l’emploi et la balance commerciale aux Etats-Unis en fin de semaine

Vincent Boy , 3 décembre

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés