›  Opinion 

Jean-Claude Guimiot : « Aucune stratégie ‘Smart beta’ ne s’intègre dans notre allocation d’actifs »

Pour Jean-Claude Guimiot, Directeur Général Délégué d’AGRICA EPARGNE (société de gestion de portefeuille du Groupe AGRICA), investir dans les indices « Smart Beta » n’est pas à l’ordre du jour…

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Next-Finance : Quel est votre regard sur l’engouement actuel pour les stratégies Smart Beta ?

Jean-Claude Guimiot : Les indices Smart Beta vont dans le bon sens, dans la mesure où ils sont représentatifs d’une gestion plus « intelligente » que les indices traditionnels. C’est notamment le cas du CAC 40, l’indice phare de la Bourse de Paris, faisant l’objet de recomposition au fil du temps, reposant sur les performances récentes des actions, et ayant une composition non représentative de la réalité économique et boursière.

Nous sommes avant tout des « stock pickers ». Notre approche de gestion s'appuie sur la sélection des titres, en faisant abstraction de leurs indices de référence.
Jean-Claude Guimiot, Directeur Général Délégué, AGRICA EPARGNE

Dans quelle mesure ce type de stratégies pourrait intégrer votre allocation ? Que faire pour améliorer l’offre ?

Aucune stratégie « Smart beta » ne s’intègre dans notre allocation d’actifs, que ce soit dans une poche active ou passive. C’est du reste la même chose, en ce qui concerne les ETF (« Exchange-Traded Fund »). En effet, chez AGRICA EPARGNE, nous ne faisons pas de gestion indicielle. Par contre les indices restent pour nous, un élément indispensable de comparaison, notamment en matière de performance.

Remplaceriez-vous un gérant benchmarké par un indice de type Smart Beta ?

Comme je vous l’ai dit cette question n’est pas à l’ordre du jour. Nous sommes avant tout des « stock pickers ». Notre approche de gestion s’appuie sur la sélection des titres, en faisant abstraction de leurs indices de référence. En clair, il s’agit de sélectionner les valeurs, susceptibles de réaliser les meilleures performances, tout en conservant un niveau de risque raisonnable.

RF , Mars 2013

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés