›  Opinion 

Japonisation, les Etats-Unis aussi ?

La persistance de niveaux d’inflation bas fait craindre que l’Europe ne soit en phase de japonisation. Le sujet est bien plus complexe qu’un simple chiffre d’inflation, mais il y a effectivement un risque de déflation qui, s’il semble pour l’instant écarté, reste un sujet pour la banque centrale.

De l’autre côté de l’Atlantique, la Fed de New-York conduit tous les mois une enquête auprés des consommateurs sur les attentes d’inflation. Et le dernier résultat n’est pas vraiment joli… Les attentes d’inflation n’ont cessé de baisser depuis le début de cette enquête en 2013 et la dernière version est au plus bas historique.

Certes le niveau est toujours loin de la déflation, avec 2,33% d’inflation anticipée sur l’année à venir. Il y a aussi peut-être un effet pétrole : avec la baisse des cours, l’inflation se tasse. Mais ce dernier argument, temporaire, n’explique ni la baisse des anticipations sur une demi-décennie, ni la baisse parallèle des anticipations à 3 ans.

Jusqu’ici tout va bien et il serait excessif de parler de japonisation (comme nous le faisons dans le titre). Mais la tendance, lourde, reste préoccupante.

Hervé Goulletquer , Stéphane Déo , 12 novembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés