›  Note 

ISR : le déclic

Le problème est qu’il n’existe pas de définition homogène des obligations vertes ni d’analyse de l’impact suffisamment fiable sur certaines émissions. Le rapport de la Commission vise à combler ce vide et à créer une définition homogène pour les obligations vertes.

Un peu de douceur dans ce monde de brutes, le rapport de la Commission Européenne sur les obligations vertes vient d’être publié. Disponible sur : https://ec.europa.eu/info/sites/inf...

La première obligation verte a été émise en juillet 2007 par la BEI sous le nom de « Climate Awareness Bond », depuis la croissance a été exponentielle. Dans son rapport de stabilité financière d’octobre 2019, le FMI notait que le montant émis de ces obligations était de 78 milliards de dollars en 2015 et de 590 milliards en aout 2019.

Ceci ne représente néanmoins que 3% du total de la dette émise dans le monde. Mais le marché devrait continuer à progresser et passer les 1 000 milliards l’année prochaine.

Le problème est qu’il n’existe pas de définition homogène des obligations vertes ni d’analyse de l’impact suffisamment fiable sur certaines émissions. Le rapport de la Commission vise à combler ce vide et à créer une définition homogène pour les obligations vertes. C’est un pas en avant important pour un marché en pleine expansion.

Next Finance , 12 mars

Voir en ligne : Rapport de la Commission Européenne sur les obligations vertes

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Note ETF et risques associés : l’AMF apporte un éclairage sur le marché français des fonds indiciels cotés

Selon l’étude de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), les mécanismes de coupe-circuits en vigueur sur Euronext Paris permettent de contenir le risque d’écartement important entre le prix négocié de l’ETF et la valeur liquidative instantanée du panier (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés