›  Opinion 

IPC, Chine, Delta et Bitcoin sous surveillance cette semaine

Christine Lagarde a donné sa conférence de presse sur la politique monétaire de la BCE jeudi dernier, précisant que durant les 3 prochains mois l’institution procéderait à un recalibrage des rachats d’actifs mensuels, mais qu’il ne fallait pas voir cela comme un tapering. Les réelles discussions auront lieu, toujours selon la présidente, en décembre prochain.

Concernant la politique monétaire de la Fed, les marchés devront attendre mercredi prochain pour connaitre la position de Jerome Powell, alors que de plus en plus de membres du FOMC se lèvent pour débuter le tapering très prochainement.

Dans l’attente de ce rendez-vous essentiel, les marchés surveilleront cette semaine de nombreuses statistiques, à commencer par les IPC (indices des prix à la consommation) aux USA mardi, attendus en légère baisse par rapport au précédent, mais toujours bien au-delà des objectifs de la Fed, soit à 4,2% sur le Core et 5,3% sur le global.

Le même type de données sera également suivie en Europe, au Royaume-Uni et au Canada mercredi.

Côté statistiques, nous serons par ailleurs attentifs aux publications en Chine mercredi avec la production industrielle qui devrait ressortir au plus bas depuis septembre 2020 et les ventes au détail, attendues elles au plus bas depuis janvier dernier. Cela devrait confirmer un ralentissement du rebond économique post crise sanitaire.

La Chine sera surveillée de plus près, car le parti continue de réguler les entreprises dans de nombreux secteurs. Pekin semble à nouveau se tourner vers Ant Group et notamment Alipay et pourrait forcer le groupe à séparer son activité de crédit et créer une joint-venture dans laquelle des sociétés contrôlées par l’Etat prendraient une partie de capital pour en influencer l’activité.

Du côté des Etats-Unis, alors que le gouvernement Biden travaille toujours pour faire passer le projet d’investissement de 3500 milliards pour soutenir la croissance, il pourrait proposer des hausses d’impôts sur les entreprises, passant de 21% à 26,5% ainsi qu’une hausse pour les particuliers gagnant plus de 5 millions de dollars. D’autres hausses pourraient voir le jour sur les revenus étrangers des sociétés ou les gains du capital.

Les marchés seront toujours attentifs à l’évolution du variant Delta, alors que la Chine voit une nouvelle hausse des infections, que l’Australie reste en partie confinée et que certains Etats aux US voient également une hausse du nombre de cas, ce qui inquiète les autorités à l’approche de l’Hiver.

Sur le marché du pétrole, le rapport mensuel de l’OPEP sera publié ce lundi et nous surveillerons les perspectives de croissance de la demande et l’évolution des quotas de production.

Enfin, le marché des cryptomonnaies semble rester sous pression. Le Bitcoin vient d’échouer une nouvelle fois sous les 46 000 dollars et cela pourrait conduire à une nouvelle accélération baissière vers les 42 600$ puis vers le seuil psychologique des 40 000$, correspondant à la moyenne mobile 100 périodes en journalier.

Une cassure de cette dernière devrait signaler une poursuite de l’accélération baissière à moyen terme.

Vincent Boy , 14 septembre

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés