›  Opinion 

Graphique du jour – De la correction au bear market ?

C’est officiel ! Après la clôture d’hier, le NASDAQ Composite Index a baissé d’exactement 10 %, et est entré en correction. Pour mémoire, le NASDAQ est à son plus bas niveau depuis le 11 août, ce qui montre bien à quelle vitesse l’indice technologique a augmenté. La question évidente est de savoir si nous devons nous préparer à un nouveau marché baissier. Ma première hypothèse est la suivante : pas encore.

C’est officiel ! Après la clôture d’hier, le NASDAQ Composite Index a baissé d’exactement 10 %, et est entré en correction. Pour mémoire, le NASDAQ est à son plus bas niveau depuis le 11 août, ce qui montre bien à quelle vitesse l’indice technologique a augmenté. La question évidente est de savoir si nous devons nous préparer à un nouveau marché baissier. Ma première hypothèse est la suivante : pas encore.

Tout d’abord, les actions technologiques ont connu un parcours remarquable – contrairement au reste des actions, qui ne se sont pas encore totalement remises du choc du Covid-19. Deuxièmement, un certain nombre de facteurs devraient soutenir les cours des actions. Des données récentes révèlent que la reprise économique est en cours, même si les fruits les plus bas ont été cueillis. Les prévisions de bénéfices continuent d’augmenter. Des mesures de relance budgétaire supplémentaires sont nécessaires et devraient être mises en œuvre. La course à un vaccin efficace contre le Covid-19 se poursuit et la prime de risque sur les actions (l’attrait des actions par rapport aux obligations) reste relativement élevée. Par conséquent, même si chaque correction peut se transformer en un marché baissier, je pense qu’il est trop tôt pour s’attendre à un nouveau repli important du marché dans son ensemble.

Jeroen Blokland , 9 septembre

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés