›  Opinion 

Fusions acquisitions, toujours un bon facteur de soutien pour les petites et moyennes entreprises européennes

L’environnement de taux bas est porteur et amène tant les groupes industriels que financiers à faire des acquisitions, ce qui profite aux entreprises de nos fonds.

Le montant des opérations de fusions et acquisitions mondiales baisse sur le premier semestre 2019 comparé au premier semestre 2018, mais reste sur des niveaux historiquement élevés. L’environnement de taux bas est porteur et amène tant les groupes industriels (« strategic ») que financiers (« sponsor ») à faire des acquisitions, ce qui profite aux entreprises de nos fonds.

Côté acquéreurs, nos entreprises françaises sortent de nos frontières et réalisent des investissements stratégiques, à l’instar de Dassault Systèmes qui a racheté l’éditeur américain de logiciel santé Medidata pour 5.8 milliards de dollars.

Côté cibles, les opérations industrielles dominent avec par exemple, l’intention d’OPA amicale de Cap Gemini sur Altran avec une prime d’environ 30%. Les deux groupes souhaitent créer un leader mondial de la transformation digitale des entreprises industrielles et de technologie. Cette opération a profité directement à notre fonds Mandarine Entrepreneurs, et indirectement à Mandarine Opportunités investi dans Alten (concurrent d’Altran), qui a vu son cours de bourse soutenu par cette annonce. Mandarine Valeur bénéficie du rapprochement entre les groupes industriels finlandais Metso et Outotec et Mandarine Active de la montée du laboratoire américain Gilead au capital de la biotech belge Galapagos. La société ERM Power (présente dans Mandarine Global Microcap) progresse fortement à la suite de l’offre de rachat de Shell avec une prime de 43%. Enfin Entertainement One (Mandarine Unique), détenteur de la franchise Peppa Pig, fait l’objet d’une offre par l’américain Hasbro avec une prime de 25% à la fin du mois d’août.

L’équipe de gestion Actions Croissance de Mandarine Gestion , 17 septembre

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés