›  Opinion 

Foncières cotées : L’embellie des titres Value devrait être de courte durée

L’indice boursier de référence de l’immobilier en Eurozone (FTSE EPRA/NAREIT Euro Zone Capped dividende net réinvesti) a poursuivi sa reprise en avril avec une hausse de +4,1% et une volatilité très faible qui a retrouvé ses plus bas niveaux de l’an dernier.

Au total, le segment des foncières cotées est en hausse de +1,3% depuis le début de l’année, attestant de sa grande résilience.

En termes de performance relative, alors que les deux derniers mois ont été marqués par la surperformance du résidentiel allemand et de l’Espagne, ce sont les valeurs considérées comme Value à l’image de Wereldhave ou de Mercialys qui se sont reprises après leur très mauvais parcours des derniers mois. Nous pensons que cette tendance n’est pas durable et que la décote associée aux titres Value est le plus souvent justifiée.

Nous avons cependant tiré parti des hausses de WDP, Argan et Segro, trois sociétés spécialistes de la logistique et d’Interxion, une foncière de Data Centers avec une exposition géographique strictement européenne.

L’annonce de l’offre publique d’échange de Beni Stabili par la Foncière des Régions nous a conduit à arbitrer notre position au bénéfice de cette dernière. Par ailleurs, nous avons réduit notre position dans Hammerson après la suspension de l’offre sur Intu.

La perspective d’une lente remontée des taux en Europe reste inchangée. Les marchés vont se préoccuper plus que de raison de décortiquer la sémantique employée par les banquiers centraux. Ces derniers pourraient apporter un peu plus de volatilité, créant des opportunités de surperformance, sur les marchés. Sur le plan fondamental, le niveau de la prime de risque offerte par l’immobilier et la généralisation des hausses de loyers sous l’effet d’une croissance soutenue, avec l’indexation comme moteur de croissance, devraient soutenir le secteur dans les mois à venir.

Laurent Saint Aubin , 30 mai

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés