Des marchés actions émergents propices à la gestion de stockpicking

La nervosité liée à la santé de l’économie chinoise a continué de se propager à travers le monde au cours du troisième trimestre. Les autorités chinoises ont, lors de ce qui est apparu comme un changement de politique important, dévalué le yuan afin de soutenir la croissance.

Ceci a eu des répercussions négatives sur les pays exportant des matières premières et sur les pays développés, de nombreuses sociétés dépendant, pour leurs produits, de la bonne santé du marché chinois. Il est impossible de déterminer comment les principaux investissements effectués sur les obligations chinoises de ces dernières années ont été financés et un assainissement du secteur financier s’avérera peut être nécessaire.

L’attractivité du secteur des biens de consommation

Notre stratégie dispose d’une exposition directe limitée sur la Chine mais nous sommes investis sur certaines sociétés taïwanaises, en particulier sur le secteur des biens de consommation, qui réalisent de nombreuses opérations en Chine. Il s’agit là de sociétés privées, et non pas de sociétés contrôlées par l’état, disposant de bons antécédents d’un point de vue financier et en termes d’harmonisation avec les actionnaires minoritaires. En dehors de la Chine et de Taïwan, les sociétés asiatiques de qualité sur le secteur des biens de consommation ont tendance, à l’heure actuelle, à être survalorisées.

La forte exposition de notre stratégie au secteur des biens de consommation provient donc d’idées générées sur les marchés moins populaires que sont l’Afrique et l’Amérique latine avec des sociétés telles que le producteur de denrées alimentaires Grupo Herdez au Mexique et CCU, la société chilienne opérant sur le secteur des boissons.

Le fonds est également exposé à ce secteur par l’intermédiaire de nos investissements sur des multinationales cotées sur les pays développés mais exposées à plus de 50%, d’un point de vue économique, aux pays émergents. Le brasseur SABMiller fait partie de ces sociétés. SABMilller a réalisé de bonnes performances après avoir confirmé que son concurrent AB InBev l’avait approché au sujet d’une possible fusion des deux sociétés.

De nouvelles opportunités à saisir en Asie

Nous avons profité, au cours du trimestre, de la faiblesse des marchés asiatiques pour établir des positions sur les sociétés industrielles Delta Electronics (Thaïlande) et Airtac (Taïwan). Nous avons également initié une position sur la société indonésienne XL Axiata dont la valorisation était extrêmement faible. Dans le reste de l’Asie, nous avons initié une nouvelle position sur la société Infosys, l’un des leaders de l’externalisation technologique, suite à une réunion avec son nouveau PDG. Nous avons également investi sur Coway, le fabricant coréen de purificateurs d’eau et d’air, sa valorisation étant devenue plus raisonnable.

Des valorisations attractives en Amérique latine

En Amérique latine, nous avons initié une position sur CSAV, la société chilienne de transport de containeurs, et Genomma Lab, le distributeur de médicaments génériques et de produits de consommation mexicains. CSAV participe à la consolidation de l’industrie des transports de containeurs en joignant ses actifs à ceux de la société allemande Hapag-Lloyd. Cette consolidation nécessaire devrait permettre à la société de générer de bons résultats dès que les perspectives du secteur s’amélioreront.

Nous avons initié notre position sur la société Genomma suite à une réunion avec son nouveau PDG qui a rapidement nommé, aux positions clés, des professionnels expérimentés de multinationales de renommée du secteur des biens de la consommation. Nous sommes convaincus qu’une valorisation raisonnable offre suffisamment de protection baissière en attendant que la nouvelle équipe améliore les performances.

Nous avons également, au Chili, trouvé plusieurs sociétés familiales de qualité et offrant des valorisations raisonnables et les rendements relatifs ont bénéficié de l’exposition notable du fonds à ces sociétés au cours du trimestre.

L’or comme assurance de portefeuille

Nous avons initié une nouvelle position sur Newcrest Mining, le mineur d’or coté australien disposant d’actifs en Australie et en Papouasie Nouvelle-Guinée. Les activités de la société semblent s’améliorer suite à un important changement de direction. Le fait de détenir de l’or au sein du portefeuille devrait nous aider à préserver le capital dans l’éventualité d’une nouvelle série de dévalorisations compétitives et d’assouplissement quantitatif au niveau mondial. Le bilan de Newcrest, comme celui de la plupart des sociétés du secteur minier, n’est pas aussi solide que nous le souhaiterions et la société pourrait être affectée par la chute du cours de l’or. Nous considérons donc cette position comme une assurance de portefeuille.

Suite à la période prolongée de mauvaise performance du marché des changes et des titres par rapport à la plupart des pays développés, certaines sociétés de qualité des pays émergents sont devenues beaucoup moins populaires qu’avant. En tant que sélectionneurs bottom-up, nous savourons cette opportunité de scruter les marchés moins populaires à la recherche de sociétés de qualité offrant des valorisations raisonnables.

Glen Finegan , Décembre 2015

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie La thématique des infrastructures à la lumière de l’investissement responsable

Investir dans le domaine des infrastructures en adoptant une approche sélective fondée sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), c’est financer les entreprises qui ont une démarche ESG vertueuse, qui permettent par exemple de (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés