http://www.next-finance.net/fr
Gestion de Patrimoine

Déconfinement : Les Français et leur nouvelle relation à l’épargne

La crise sanitaire a révélé un comportement nouveau de la part des épargnants en direction des marchés financiers. Entre le sentiment de devoir sécuriser leurs placements et celui de gérer leur portefeuille en ligne, le rôle des conseils experts-financiers sera capital pendant cette période de reprise, notamment par la pédagogie financière et pour assurer le financement de l’économie réelle. Explications.

L’heure du déconfinement s’accompagne des premiers bilans dans la manière dont les Français ont traversé la crise sanitaire et adapté leur mode de consommation. Ainsi, TNS SOFRES publie un baromètre relatif à l’attitude des épargnants durant cette période. Elle révèle trois enseignements fondamentaux : leur besoin de confiance, une demande plus forte en matière d’accompagnement et une appétence plus prononcée pour les outils de gestion en ligne.

Tout d’abord, durant les deux mois de confinement, près de 7 Français sur 10 se sont montrés inquiets s’agissant de la baisse des marchés financiers. C’est sans doute ce qui explique le taux assez faible d’opérations durant la période (13%). L’institut de sondage qui a mesuré ces différents sentiments, relève également que cette angoisse a été similaire, voire supérieure à celle éprouvée lors de la crise des subprimes en 2008. Mais elle a cependant développé, confinement oblige, une attraction très forte pour la gestion de leur épargne en ligne. Ainsi, 81% des sondés valident désormais le modèle full digital. A l’heure du déconfinement, l’on constate que ce sont surtout les plus de 35 ans (81%) qui ont été attentistes et angoissés pour l’avenir de leurs placements. D’un autre côté, les détenteurs de produits dynamiques ou possédant une épargne financière supérieure à 75 000 € ont essayé de saisir les opportunités et se sont montrés les plus actifs. Le réflexe adopté par ces derniers a été plutôt sécuritaire car 10% d’entre eux, ont préféré des placements estimés plus sûrs que les précédents.

Renforcer le conseil et la pédagogie financière

L’usage massif du digital et la crainte d’accéder à son établissement financier liée à la COVID-19 ont renforcé le sentiment des Français de ne pas être suffisamment conseillés. Ainsi, 16% d’entre eux estiment n’avoir pu accéder facilement à un professionnel dédié. En matière de conseils, là encore, ce sont avant tout les détenteurs de produits dynamiques qui ont le plus recours à leur interlocuteur habituel. Au final, les Français ont le sentiment de ne pas avoir été accompagnés durant la crise et 20% regrettent de ne pas avoir reçu un conseil spécifique.

Enfin, il faut noter une appétence plus prononcée pour les outils de gestion en ligne. 81% des sondés valident le full digital pour gérer leur épargne. En effet, par crainte du virus et de la limitation administrative des sorties, les Français n’ont pas hésité à se convertir au modèle en ligne, pour lequel ils exprimaient auparavant quelques réticences. Ainsi, 12% d’entre eux

Didier KLING , 2 juin

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés