›  Opinion 

Zone euro : poursuite de l’accélération de l’inflation

La publication avancée des chiffres d’inflation de la zone euro montre une nouvelle accélération de l’inflation. Le glissement annuel de l’indice global atteint 4,9%, dépassant ainsi les 4,1% du mois précédent et du sommet de juillet 2008. Les données de l’OCDE montrent qu’il s’agit du niveau d’inflation le plus élevé depuis le début des années 1990...

La publication avancée des chiffres d’inflation de la zone euro montre une nouvelle accélération de l’inflation. Le glissement annuel de l’indice global atteint 4,9%, dépassant ainsi les 4,1% du mois précédent et du sommet de juillet 2008. Les données de l’OCDE montrent qu’il s’agit du niveau d’inflation le plus élevé depuis le début des années 1990. Les +2,6% de variation des prix hors alimentation et énergie constituent également un sommet depuis la création de la zone euro.

Des effets de base, notamment liés à la baisse temporaire de la TVA en Allemagne entre juillet et décembre 2020, expliquent seulement une partie de l’ampleur de ces chiffres. Si l’on utilise les données mensuelles corrigées des variations saisonnières de la BCE, on observe une dynamique nettement plus forte que par le passé, avec une hausse moyenne des prix de 0,23% sur les six derniers mois, soit 2,8% annualisé.

PNG - 61.4 ko
Source : Bloomerg, le 02/12/21

Notre analyse

La nette accélération des prix de l’énergie depuis août a tiré l’inflation à la hausse, mais la dynamique est plus globale. Les composantes prix des enquêtes de la commission européenne sont toutes sur des points hauts historiques. De même, le détail des prix à la production montre une généralisation des pressions haussières au-delà du secteur de l’énergie et des biens durables de consommation. Le prix des biens d’investissement progresse à son rythme le plus élevé depuis au moins le début des années 1990. Alors que la Fed a abandonné le terme « transitoire » pour caractériser la poussée actuelle d’inflation, la BCE maintient ce qualificatif. Il est cependant de moins en moins probable que l’inflation atterrisse très en-dessous de 2,0% en début d’année 2022, bien que le chiffre élevé de janvier 2021 ne sera plus pris en compte (cette anomalie statistique était liée au retour de la TVA allemande à son niveau normal).

Julien-Pierre Nouen , Décembre 2021

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Chine : le pays le plus radical dans la lutte contre le changement climatique ?

Avec plus d’efforts à déployer et moins de temps à sa disposition, la Chine pourrait s’imposer comme l’un des leaders mondiaux de la lutte contre le changement climatique. L’analyse d’Anastasia Petraki, Responsable de la recherche en politiques chez (...)

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés