›  News 

Une affaire « Kerviel » chez UBS ? 2 milliards $ de pertes !

UBS a annoncé aujourd’hui qu’elle avait découvert que des opérations non autorisées initiées par un trader avaient provoqué 2 milliards de dollars de perte dans sa banque d’investissement.

Juste avant l’ouverture des marchés, la direction de UBS a précisé qu’une enquête était encore en cours, mais son estimation actuelle des pertes sur les positions est de l’ordre de 2 milliards de dollars.

« Il est possible que cela conduise UBS à déclarer une perte pour le troisième trimestre 2011 » a précisé la direction. .Selon elle, aucun client ne serait affecté.

Selon plusieurs sources, le trader travaillant dans la division "Marchés Actions" aurait été arrêté à Londres. Il s’agirait de Kweku Adoboli, trader âgé de 31 ans.

Tout cela tombe mal pour UBS qui avait récemment annoncé un retour de la confiance des clients et une reprise de la collecte de l’épargne.

« Cette situation tombe au pire moment pour la banque suisse, dans un contexte où l’ensemble des banques européennes est sous le feu des marchés. Il se pose manifestement la question de la gestion des risques par la banque et la légitimité du trading en compte propre au sein des établissements bancaires » estime un analyste genevois.

Quelles conséquences sur le plan de réduction annoncé récemment par la première banque suisse ? Elle prévoyait ainsi la suppression de 3.500 postes, près de la moitié dans la banque de financement et d’investissement, afin d’économiser environ 1,3 milliards de dollars d’ici la fin 2013. Dans le détail, la réduction prévue concernait les divisions suivantes : Investment Bank (45%), Wealth Management & Swiss Bank (35%), Global Asset Management (10%), Wealth Management Americas (10%).

Next Finance , Septembre 2011

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • Une affaire « Kerviel » chez UBS ? 2 milliards $ de pertes ! 18 septembre 2011  13:18, par Arnaud [Consulting]
    <p>Entre Kerviel et Kweku, ce qui surprend ce qu’ils étaient sur une activité de trading "basique" (delta one) et opéraient sur des instruments "vanille" tout aussi basiques (futures listés et etf)</p> <p>Est ce du à une ultra concentration des controles de risques sur le trading plus "exotique"&nbsp;? a-ton mis la charrue avant les boeufs&nbsp;? je me souviens encore d’une interview sur ce site <a href="Frederic-Ponzo-La-fraude-sur-le" class='spip_in'>Frédéric Ponzo&nbsp;: «&nbsp;La fraude sur le trading algorithmique est un mythe&nbsp;!&nbsp;»</a> dans laquelle on nous expliquait que la fraude sur le trading algorithmique etait pas vraiment envisageable.</p>

    Répondre à ce message

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés