›  News 

Trimestre record pour les traders de Goldman Sachs

Les traders de GS ont connu 46 journées de résultats supérieurs à 100 millions de dollars et n’ont subi de pertes qu’au cours de deux séances seulement sur le trimestre qui vient de s’écouler...

Goldman sachs a annoncé mercredi 5 août, avoir établi un nouveau record, au cours du deuxième trimestre, dans ses activités de trading. Ses équipes ont connu 46 journées de bénéfices supérieurs à 100 millions de dollars (69,5 millions d’euros), le précédent record était de 34 jours, et n’ont subi de pertes qu’au cours de deux séances seulement.

Du jamais-vu dans l’histoire de l’établissement, pourtant habitué au brio de ses traders.

Mais, si les résultats sont stupéfiants, la critique, elle, est acerbe !

Il y a quelques semaines, le magazine Rolling Stone, comparait la banque à un « vampire » prêt à « s’abreuver de tout ce qui sent l’argent ». Le magazine estime que les relations que la banque entretient avec le pouvoir et les aides dont elle a bénéficié lorsque Henry Paulson, son ancien patron, était secrétaire au Trésor de l’administration Bush s’apparente à du délit d’initiés.

Le New York Magazinequant à lui, estime que le bénéfice de la banque, 2,7 milliards de dollars au deuxième trimestre, n’aurait pas été possible sans les 10 milliards obtenus lors du plan de sauvetage et surtout sans les 13 milliards reçus lors du renflouement d’AIG : Sur les 52 milliards débloqués par l’Etat américain en ¬faveur des établissements qui agissaient comme contreparties sur les CDS de l’assureur, seul Goldman Sachs a touché l’intégralité des sommes revendiquées.

les modèles de value-at-risk de Goldman Sachs montraient des pertes potentielles de trading s'élevant à 245 millions de dollars par jour, du jamais vu

De surcroît, ces résultats exceptionnels sont aussi la conséquence de prises de risques exceptionnelles : Ainsi, lundi dernier, neuf membres du Congrès ont écrit une lettre ouverte au gouverneur de la réserve fédérale, Ben Bernanke, afin de lui faire part de leur inquiétude quant aux risques pris par Goldman Sachs pour dégager ces profits record.

Les élus y expriment leurs craintes que l’établissement n’ait pris « des risques disproportionnés aux dépens des contribuables ». Ils prétendent qu’en juin « les modèles de value-at-risk de Goldman Sachs montraient des pertes potentielles de trading s’élevant à 245 millions de dollars par jour ».

Sous la pression, la banque aurait fourni aux autorités gouvernementales passablement irritées, les informations que celles-ci lui demandaient sur ses pratiques de versement de bonus et d’utilisation des produits financiers dérivés.

Le groupe avait aussi fait savoir qu’il avait provisionné 6,65 milliards de dollars au deuxième trimestre au titre des charges de rémunération, relançant la polémique sur le retour des gros bonus à Wall Street.

Depuis le début de l’année, Goldman Sachs a mis de côté au total 11,3 milliards de dollars en prévision des bonus à verser à ses salariés.

Selon le New York Post, Lloyd Blankfein, le PDG de Goldman Sachs, avait recommandé aux salariés de la banque de faire preuve de discrétion et de retenue dans leurs dépenses personnelles. Histoire d’éviter les reportages indiscrets et parfois un brin démagogiques des médias.

Next Finance , Août 2009

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • Trimestre record pour les traders de Goldman Sachs 7 août 2009  03:40, par David [Trading]
    <p>tu m’étonnes LONG à donf depuis 667 , on connait la suite ....1000,, ils vont solder&nbsp;?</p> <p>c’est trop dur l bourse sérieux&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message

  • Trimestre record pour les traders de Goldman Sachs 7 août 2009  11:56, par GoodOrder [Front-office]
    <p>Arretons de mettre les traders sur un pied d’estale, ils ne sont rien sans l’argent que les investisseurs confient aux banques, que les banques leur confie à leur tour, et sans les hommes et femmes de l’ombre comme par exemple le backoffice</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (1)

  • Trimestre record pour les traders de Goldman Sachs 9 août 2009  23:18, par MODERAN [Consultant]
    <p>"GOVERNMENT SACHS" C’est le surnom dont ont affublé les détracteurs de la banque new-yorkaise du 85 Broad Street. Mais pour comprendre les résultats de Goldman Sachs il faut préciser le profil des acteurs de Wall Street&nbsp;; Son modèle s’apparente à celui d’un Hedge Fund géant, tandis que celui de JPMorgan a une dominante de banque d’investissement, les activités de banque de détail ont un poids prépondérant chez Citigroup et Banque of America . Rolling Stone est connu pour ses critiques accerbes, Le succès quasi systématique de la banque et sa force pour générer des revenus reposent sur sa capacité à prendre des risques, notamment dans ce qu’il y a de plus rémunérateurs, les activités pour comptes propres. Mais si l’on part du principe que ses liens lui permettent d’avoir des informations, elle prend un risque mesuré.Soulignons que Neel KASHKARI Ex Vice Président de Goldman Sachs est l’actuel assistant de TYM GEITHNER. Avec sa culture interne du "Pay for performance" qu’évoquait entre temps David Viniar, Directeur Financier de la Banque, pour lui l’ensemble des acteurs de Goldman Sachs ont un intérêt commun dans cette prise de risque. Ce qui importe aujourd’hui, c’est la valorisation des actifs financiers pour une consolidation de tous le système. Never forget&nbsp;: The regulator rôle is how to value the risk on the new Market. Worlwide</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (2)

Focus

News Le Secours Catholique lance le contrat d’assurance-vie Kaori.vie ainsi qu’une association d’épargnants

Le Secours Catholique-Caritas France annonce le lancement de Kaori, première association d’épargnants responsables et solidaires créée à l’initiative d’une association d’intérêt général, et de son contrat d’assurance-vie engagé (...)

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés