Selon AllianzGI, les perspectives à long terme pour les actions chinoises restent positives

La 12e conférence Asie d’AllianzGI se concentre sur les marchés d’actions chinois, les stratégies d’investissement thématiques en Chine, l’objectif de neutralité carbone d’ici 2060 et les approches d’investissement basées sur l’intelligence artificielle. Les revers de marché sont une opportunité de construire des positions à plus long terme.

La troisième vague de Covid-19, la plus sévère à ce jour, s’apaise progressivement, tant au niveau mondial qu’en Asie. Dans ce contexte, la 12e conférence Asie d’AllianzGI s’est concentrée cette semaine sur thématique suivante : "Au-delà de la pandémie, quelle sera la prochaine étape pour l’Asie ?"

Actions chinoises - Bilan, perspectives, positionnement

L’année 2021 a été jusqu’à présent une période très volatile pour les marchés boursiers chinois. La forte dynamique de 2020 s’est poursuivie durant la première partie de l’année. Toutefois, à la suite du Nouvel An chinois, les investisseurs ont pris leurs bénéfices pendant une période courte mais relativement intense. Pour le Gérant de fonds d’actions chinoises Anthony Wong, l’essentiel est de regarder au-delà de ces épisodes de volatilité, caractéristiques des marchés des actions A de Chine, dominés par les actionnaires individuels.

"Nous ne pensons pas que cela change les perspectives positives à long terme pour les actions chinoises", déclare Anthony Wong. "Les afflux de capitaux sur les marchés boursiers internationaux se poursuivent et de nombreux investisseurs du monde entier cherchent à accroître leur exposition à la deuxième économie mondiale, les marchés des capitaux chinois s’ouvrant davantage au monde extérieur. En outre, le marché des actions chinoises reste attrayant dans la mesure où il présente de bonnes caractéristiques de diversification en raison de sa faible corrélation avec d’autres classes d’actifs."

Au cours des prochains mois, la Chine devrait continuer à être prise en étau entre une réglementation active et des politiques économiques plus strictes, d’une part, et des entreprises en pleine santé d’autre part. En raison d’un environnement de fondamentaux favorables, AllianzGI considère les revers du marché comme une occasion de constituer ou d’élargir des positions à long terme. Toutefois, les investisseurs doivent être très sélectifs dans cette démarche.

En outre, selon AllianzGI, les investisseurs ne doivent plus se contenter de regarder le marché des actions chinoises : les obligations RMB onshore - c’est-à-dire les obligations négociées en Chine continentale et libellées en yuan - offrent également un grand potentiel de diversification et des primes de rendement intéressantes par rapport aux obligations des marchés développés.

Une approche thématique de l’investissement en Chine

Selon AllianzGI, les stratégies thématiques constituent un moyen alternatif et innovant de s’exposer aux actions chinoises. Andreas Fruschki, Responsable des actions thématiques, a expliqué dans sa présentation que la philosophie d’investissement de la stratégie globale Allianz Thematic Strategy, qui connait un grand succès, peut également être appliquée à un marché aussi vaste et diversifié que la Chine. Bon nombre des mégatendances sous-jacentes que l’on peut observer dans le monde se manifestent également en Chine, souvent de manière distincte. Fruschki cite l’exemple de l’évolution démographique : "Alors que la population mondiale devrait augmenter de plus d’un tiers supplémentaire pour atteindre environ 11 milliards d’individus d’ici 2100, la population chinoise devrait atteindre son maximum dans les prochaines décennies et décliner considérablement d’ici la fin du siècle. Cela pose des défis très particuliers au pays - et présente des opportunités d’investissement." AllianzGI étudie actuellement de près la meilleure façon d’investir en Chine avec une approche thématique.

L’objectif de neutralité climatique de la Chine d’ici 2060 - pourquoi est-ce pertinent aujourd’hui.

Shannon Zheng, Spécialiste produit, et Kevin You, Gérant, ont consacré leur présentation à l’objectif de la Chine d’atteindre une économie neutre au carbone d’ici 2060. Selon Shannon Zheng, il s’agit d’un plan très ambitieux : "Il ne sera pas facile pour la Chine d’atteindre ces objectifs. Après tout, le modèle économique du pays reposait en grande partie sur des industries à forte intensité d’émissions. En conséquence, environ 30 % des émissions mondiales de CO2 proviennent de ce pays. Toutefois, les intentions du pays nous semblent crédibles, car les politiques de Pékin sont motivées par des impératifs environnementaux, et par la volonté de s’ouvrir à de nouveaux domaines de croissance et d’emploi pour l’économie du futur." Kevin You ajoute : "2060 semble être un horizon lointain. Cependant, la planification pour atteindre des émissions nettes nulles est déjà en cours, et les investisseurs en actions feraient bien d’en tenir compte dans leurs analyses dès aujourd’hui. La transition fera des gagnants et des perdants. Nous voyons des opportunités de croissance structurelle dans des domaines tels que les énergies renouvelables et l’électromobilité, ainsi que dans certains secteurs de la "vieille économie" qui sont en cours de transformation à mesure que les entreprises explorent des sources d’énergie plus respectueuses de l’environnement afin d’être moins dépendantes des énergies fossiles."

Identifier les entreprises leaders en matière d’environnement en Asie grâce à l’Intelligence Artificielle

Lors de la clôture de la conférence, Kunal Ghosh, CIO Systematic Strategies, a expliqué le potentiel de l’intelligence artificielle (IA) pour identifier les enjeux environnementaux. AllianzGI a développé et formé une IA qui utilise le traitement du langage naturel (NLP) pour générer des informations en temps réel sur le parcours de durabilité des entreprises asiatiques à partir de millions d’articles de presse. Ces informations diffèrent souvent de manière significative par rapport aux notations de durabilité des agences. "Le secteur de la gestion d’actifs n’en est qu’au début de l’intégration de l’IA dans les processus d’analyse et de recherche. Mais pour les régions où les initiatives environnementales prennent de l’importance - comme l’Asie-Pacifique et la Chine en particulier - les modèles de durabilité alimentés par l’IA ont un grand potentiel pour aider à identifier les leaders environnementaux de demain", note Kunal Ghosh.

Next Finance , 18 juin

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Stratégie La thématique des infrastructures à la lumière de l’investissement responsable

Investir dans le domaine des infrastructures en adoptant une approche sélective fondée sur des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG), c’est financer les entreprises qui ont une démarche ESG vertueuse, qui permettent par exemple de (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés