›  Interview 

Ryan Blute : « Plus de 90 % de nos actifs gérés pour des clients européens ont surperformé leur indice de référence »

PIMCO voit des opportunités sur le marché français des CGP. Traditionnellement tournée vers les instits, la société de gestion semble adopter un nouveau positionnement. Ryan Blute, Head of Global Wealth Management EMEA chez PIMCO explique cette stratégie sur le marché français...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Next-Finance : Depuis le départ de Bill Gross et Mohamed El-Erian, Pimco est beaucoup moins présent dans l’actualité. Où en êtes-vous aujourd’hui ?

Ryan Blute : PIMCO s’est toujours appuyée sur une équipe d’investissement compétente et expérimentée, avec une expertise et une envergure mondiale. Grâce à des performances solides et stables au fil des ans, nous avons connu une croissance dynamique de nos activités au niveau global, y compris, en France. Aujourd’hui, PIMCO gère plus de 2 200 milliards de dollars d’actifs pour des clients dans le monde entier, ce qui représente le niveau le plus élevé de l’histoire de la société. Plus de 90 % de nos actifs gérés pour des clients européens ont surperformé leur indice de référence après frais au cours des cinq dernières années, une illustration forte des avantages de notre approche de gestion active. Notre principal objectif est de fournir à nos clients un service d’investissement et des résultats de qualité supérieure.

Vous êtes historiquement la première société de gestion d’actifs sur le marché obligataire, avec une présence massive parmi les investisseurs institutionnels du monde entier. Aujourd’hui, vous voyez des opportunités sur le marché des CGP et cela semble tout à fait nouveau dans votre positionnement. Pouvez-vous expliquer cette stratégie sur le marché français ?

En effet, nous voyons un fort potentiel de croissance sur le marché de la gestion de patrimoine globalement, car les professionnels du patrimoine, les conseillers financiers et les investisseurs privés recherchent des solutions qui leur apporteront un flux de revenus régulier dans un environnement à faible rendement et parfois à forte volatilité. Si le marché français de l’épargne est important et fortement investi dans l’assurance vie, nous constatons que les conseillers en gestion de patrimoine gagnent progressivement des parts de marché. Nous nous considérons comme bien placés pour offrir aux investisseurs locaux l’accès à un ensemble d’opportunités d’investissement diversifié mondialement. Nous étendons donc nos capacités aux plateformes, aux sociétés de gestion d’actifs et aux groupements de CGP.

Nous nous considérons comme bien placés pour offrir aux investisseurs locaux l'accès à un ensemble d'opportunités d'investissement diversifié mondialement. Nous étendons donc nos capacités aux plateformes, aux sociétés de gestion d'actifs et aux groupements de CGP.
Ryan Blute, Head of Global Wealth Management EMEA chez PIMCO

Dans l’environnement actuel, les taux souverains des pays développés et des multinationales sont faibles et le resteront probablement encore longtemps. Quelles classes d’actifs promouvez-vous actuellement auprès de vos clients ? Où trouvez-vous des rendements ?

Nous trouvons des opportunités sur l’ensemble des marchés des titres à revenu fixe, y compris le crédit et les marchés émergents. Nous pensons que des stratégies obligataires flexibles et diversifiées peuvent offrir de bons rendements sur l’ensemble du cycle. Un marché de niche que nous apprécions actuellement est celui du crédit asiatique et en particulier le High Yield asiatique où les spreads sont encore attractifs et où les investisseurs ont le potentiel de bénéficier d’une reprise dynamique dans la région. Enfin, nous pensons que les stratégies multi-actifs avec une forte gestion des risques peuvent offrir une bonne base pour un portefeuille à plus long terme.

Le thème ESG semble être un vecteur de croissance pour les années à venir, et vous semblez être relativement peu présent sur ce segment. Est-ce vraiment le cas ou préparez-vous des fonds d’obligations vertes ou sociales ?

PIMCO est en fait l’un des plus grands gestionnaires d’actifs ESG avec plus de 640 milliards de dollars US gérés dans le cadre de stratégies durables. Nous avons très tôt intégré notre analyse des risques ESG dans notre approche d’investissement et nous continuons à développer notre offre de fonds communs de placement gérés selon des critères ESG. Nous avons ainsi introduit tout récemment une stratégie d’obligations liées au changement climatique. Nous pensons que les investisseurs en titres à revenu fixe peuvent jouer un rôle très important dans la promotion de la transition vers une économie plus durable.

Nous avons ainsi introduit tout récemment une stratégie d'obligations liées au changement climatique. Nous pensons que les investisseurs en titres à revenu fixe peuvent jouer un rôle très important dans la promotion de la transition vers une économie plus durable.
Ryan Blute, Head of Global Wealth Management EMEA chez PIMCO

Quelle sera votre stratégie de développement en 2021 en France ?

Nous nous concentrerons sur les segments de la clientèle institutionnelle et patrimoniale avec l’ambition de fournir à nos clients un accès à l’ensemble de la gamme de solutions d’investissement de PIMCO. Nous pensons que nos solutions peuvent aider nos clients à atteindre leurs objectifs d’investissement dans un environnement à faible rendement et à forte volatilité. En ce qui concerne les professionnels du patrimoine et les CGP, nous leur proposons, en priorité, notre stratégie à succès Dynamic Multi-Asset, ainsi que notre stratégie Diversified Income qui offre une exposition flexible aux différents segments du marché international du crédit d’entreprises. Enfin, nous constatons également une forte demande pour des solutions ESG comme notre stratégie Climate Bond.

RF , 2 février

Article aussi disponible en : English EN | français FR

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Interview Eric Dubos : « Nous nous engageons à détenir 8% d’investissements responsables au sein de la poche obligataire dont au moins 80% en obligations vertes »

Selon Eric Dubos, Directeur Financier et membre du COMEX de MACSF, avec des taux négatifs sur une bonne partie de la courbe des taux, la recherche de rendement pousse les investisseurs à rallonger la duration des (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés