›  Opinion 

Quelles seraient les conséquences d’une victoire démocrate en Géorgie ?

Si les démocrates ont remporté la Maison Blanche lors de l’élection présidentielle de novembre dernier et gardé le contrôle de la Chambre des représentants, il leur manquait néanmoins une chambre : le Sénat américain resté sous le contrôle des républicains. Le second tour des élections dans l’État de Géorgie cette semaine pourrait changer la donne.

Avec 98% des votes dépouillés, il semblerait que les démocrates soient sur le point de prendre le contrôle de la chambre avec un partage 50-50 et la possibilité pour la vice-présidente démocrate Kamala Harris de détenir le vote décisif.

En conservant le contrôle de la chambre, les républicains freineraient la politique du nouveau président Joe Biden, mais si le résultat semble pencher pour une victoire démocrate, ceux-ci bénéficieront de davantage de marge de manœuvre pour mettre en œuvre les politiques pour lesquelles ils ont fait campagne.

D’importantes mesures fiscales

L’un des axes de campagne de Joe Biden consistait à accroitre le taux d’imposition des sociétés de 21 % à 28 % et d’augmenter l’impôt sur le revenu des personnes gagnant plus de 400 000 dollars. Bien qu’une augmentation du taux d’imposition des sociétés ne soit pas garantie, une victoire des démocrates au Sénat rend le projet plus probable, raison pour laquelle les marchés à terme américains ont jusqu’à présent réagi plutôt négativement à la nouvelle.

Par ailleurs, il est probable que les grandes entreprises technologiques américaines qui ont fait l’objet d’une enquête de la Chambre des représentants dirigée par les démocrates en juillet dernier sur des pratiques non concurrentielles soient également soumises à un examen plus approfondi. Les marchés à terme du Nasdaq ont réagi négativement à la nouvelle.

D’un point de vue économique, un Sénat contrôlé par les démocrates augmente la probabilité de mesures fiscales plus importantes pour soutenir l’économie. Les investisseurs s’inquiétant de la probabilité d’un déficit américain croissant, les bons du Trésor américains pourraient s’avérer plus faibles.

La Géorgie démocrate : une opportunité majeure pour les ambitions vertes de Biden

Sur le long terme, l’opportunité majeure pour la présidence Joe Biden est d’accélérer ses ambitions en matière de politique climatique. Joe Biden a fait campagne pour que les États-Unis réintègrent l’accord de Paris sur le climat. Cette action aurait pu être largement symbolique sans un soutien politique, ce sur quoi le parti républicain n’a pas semblé vouloir concéder.

Biden a fait campagne pour une révolution de l’énergie propre face à « la menace majeure » que représente le changement climatique et pour « montrer la voie au monde pour lutter contre l’urgence climatique ».

Ses plans comprennent 2 000 milliards de dollars de dépenses du gouvernement fédéral durant les quatre ans de son mandat : cela semblera plus probable si les plans de dépenses des démocrates ne sont pas bloqués par les républicains du Sénat. Cela représente une opportunité considérable pour les entreprises tournées vers le climat et le développement durable, aussi bien aux États-Unis que dans le monde entier.

Cela devrait entraîner une augmentation significative de l’utilisation des énergies renouvelables dans la production d’électricité qui vise une énergie sans émissions d’ici 2035.

Janet Yellen, nommée au poste de secrétaire au Trésor par Joe Biden, a également préconisé une taxe sur le carbone pour aider à atteindre les objectifs climatiques et à collecter les recettes nécessaires à la mise en œuvre de la politique climatique. Les résultats en Géorgie signifient que cette mesure sera à présent soumise aux deux chambres pour un débat et un vote.

Les démocrates sont en accord sur la question de la politique climatique. Il s‘agit ainsi de l’une des principales opportunités pour la présidence Biden et une manière pour lui de laisser un héritage durable.

Les résultats de ces élections représentent donc une opportunité majeure pour les entreprises tournées vers le climat et le développement durable, alors que le gouvernement américain compte mettre toute son énergie en faveur d’une politique zéro carbone.

Randeep Somel , 6 janvier

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés