›  Opinion 

Pour Clartan, les marchés devraient repartir à la hausse en 2021 et 2022

Clartan Associés s’attend à une forte croissance des bénéfices par actions liée à une croissance d’activité retrouvée et aux efforts réalisés par les entreprises pendant la crise pour baisser leurs coûts. Il existe sur le marché actions, de nombreuses valeurs cotées qui possèdent un fort potentiel de hausse de leur valorisation...

4 valeurs à potentiel élevé : Atos, Inditex, Kion et Ping An

« Malgré les inquiétudes initiales, 2020 ne sera pas 1929. Si le PIB mondial est prévu par l’OCDE en repli de 4,2% et celui de la zone Euro de près de 8%, le soutien des pouvoirs publics aux économies a permis d’amortir fortement un tsunami économique attendu. L’expérience de la crise de 2008 a fait que jamais dans l’histoire, cette réaction des pouvoirs publics n’a été aussi immédiate, massive et durable, notamment en France. Et quoiqu’on en dise, et quoiqu’il en coûte, l’arrivée sur le marché de vaccins en 2021 représente le point clé pour sortir de cette crise sanitaire majeure et redonner confiance aux marchés financiers. Ce retour à la confiance sera l’élément déterminant pour déverrouiller une épargne forcée, constituée au détriment de la consommation. Tous ces éléments favoriseraient un vif rebond de la croissance et du coup des marchés à partir de 2021. » Guillaume Brisset, gérant chez Clartan Associés.

Vers une nouvelle économie

Les perspectives sont encore assez floues mais on peut noter plusieurs tendances de fond :

  • Une plus grande régionalisation des économies,
  • L’accélération de la transformation numérique des entreprises,
  • Une nouvelle manière de travailler et de se déplacer,
  • Une Europe engagée vers la protection de l’environnement, tirant le reste du monde dans la même direction.

Les points de vigilance

  • Le règlement des déficits publics abyssaux,
  • La courbe des taux, avec des taux longs repartant à la hausse du fait d’une amélioration de la conjoncture et d’un possible retour de l’inflation,
  • Une forte remontée des défaillances d’entreprises en 2021 quand les aides s’arrêteront,
  • Le risque politique d’une montée des extrémismes face à la souffrance sociale.

Perspectives 2021/2022

Clartan Associés s’attend à une forte croissance des bénéfices par actions liée à une croissance d’activité retrouvée et aux efforts réalisés par les entreprises pendant la crise pour baisser leurs coûts. Il existe sur le marché actions, de nombreuses valeurs cotées qui possèdent un fort potentiel de hausse de leur valorisation, surtout dans une perspective de long terme, d’où une forte anticipation de rebond en 2021 et 2022.

Parmi toutes ces valeurs, 4 sont particulièrement intéressantes à détenir en portefeuille :

  • Atos. Clartan Associés anticipe un retour sur action de plus de 15%, du fait de la hausse des multiples et d’une accélération de sa croissance bénéficiaire.
  • Inditex. Clartan Associés anticipe un retour sur action proche de 10%, du fait de la hausse de sa croissance bénéficiaire (forte accélération des ventes en ligne…)
  • Kion (leader allemand des chariots élévateurs). Clartan Associés anticipe un retour sur action de plus de 10%, du fait de la hausse de sa croissance bénéficiaire (montée en puissance des services et des logiciels dans le mix…)
  • PingAn (leader chinois des services financiers et de la technologie). Clartan Associés anticipe un retour sur action de plus de 15%, du fait de la hausse de sa croissance bénéficiaire (croissance régulière des résultats avec une position de leadership et un fort levier potentiel sur le spin-off de certaines entités).

Next Finance , 11 janvier

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés