›  News 

Nassim Taleb est « long » inflation

Le fonds Universa Investments LP parie sur l’hyperinflation...

Nassim Taleb n’a pas de parts dans le hedge funds de Santa Monica, mais il y a placé des investissements importants et contribue à façonner ses stratégies.

Universa Investments LP fait le pari que la hausse des prix atteigne des niveaux peu escomptés par les gouvernements qui cherchent à relancer leur économie en battant de la monnaie...

Universa va investir dans des options liées aux produits de base comme le maïs, le pétrole brut et le cuivre, ainsi que sur les options de sociétés investies dans l’huile de forage et dans les mines d’or.

Le fonds prévoit également de "shorter" des bons du Trésor US.

Next Finance , Juin 2009

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • Nassim Taleb est « long » inflation 8 juin 2009  10:30, par Pierre [Asset management]
    <p>Ne sommes nous pas + tôt en période de forte déflation&nbsp;?</p>

    Répondre à ce message

  • Nassim Taleb est « long » inflation 8 juin 2009  21:48, par Driss [Front-office]
    <p>en fait l’ajout massif de liquidité sur le marché crée une nvlle bulle&nbsp;: les spéculateurs reviennent en masse sur les commodities alors que l’activité éco est tjrs au point mort. C’est une hérésie, juste une autre bulle qui explosera, mais l’hyperinflation ne repose sur rien de durable...</p>

    Répondre à ce message

  • Nassim Taleb est « long » inflation 9 juin 2009  22:45, par David [x-Autre]
    <p>Pierre, tu n’as pas tort , mais ton raisonnement est partiel.</p> <p>En fait , la crainte de déflation améne la FED dans un premier temps à maintenir le taux des Fed Funds à Zéro presque (mais auparavant la BoJ de la meme maniére entre 2001/2005 par exemple ).Ensuite , dans un 2e temps , la Fed a créé l’événement le 18 mars en annonçant, à l’issue du FOMC, qu’elle allait acheter jusqu’à 300 milliards de dollars de titres longs du Trésor américain à l’horizon des six prochains mois. C’est le 2e pilier simplement du " Quantitative Easing ". C’est donc bien parce que la Fed craint par-dessus tout l’enclenchement d’une spirale déflationniste et que, pour l’éviter, il lui faut parvenir à détendre, par tous les moyens possibles, les conditions de crédit, monétaires et financières. Elle cherche à ce que les actifs sans risque perdent de leur attrait au profit des actifs risqués. En plus de cette question d’attraction relative, la Fed a une démarche préventive, à savoir empêcher une remontée préjudiciable des taux d’intérêt longs sans risque (en cas par exemple de tassement de la demande des investisseurs).</p> <p>On peut noter 2 conséquences majeures de cette politique quantitativiste dont le fonds de Tahleb veut profiter&nbsp;:</p> <p>1/ la FED rachéte les bons du trésor , en faisant directement fonctionner la "planche à billets " et en faisant exploser le montant de la base monétaire inscrite dans son bilan , d’où les craintes de monétisation à terme de cette dette&nbsp;: on se met Long inflation .</p> <p>2 / Ce type de politique a un effet d’éviction pour les détenteurs ETRANGERS actuels ou futurs de cette dette , via la dépréciation du change et notamment du USD .cela fait planer et aggrave (cas de la Chine ) le risque de change énorme que ces pays étrangers , détenteurs de la dette US supportent , d’où un manque d’intéret pour ce type de titres grace à l’action concomitante de 3 facteurs&nbsp;: taux peu attractifs&nbsp;; risque de défaut de plus en plus élevé et revenu en dollars affaibli .On shorte donc le Trésor US car on prévoit l’effondrement du marché obligataire américain .</p> <p>Ceci est la théorie . En pratique , la stratégie de Tahleb comporte plusiers risques et de taille .</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (11)

  • Nassim Taleb est « long » inflation 15 juin 2009  09:48, par BK [Analyste]
    <p>Un hedge fund qui dévoile sa stratégie future au grand public c’est très rare , et je ne vois d’autre raison que d’essayer de créer le buzz d’influencer le marché pour son propre interet</p>

    Répondre à ce message

  • Nassim Taleb est « long » inflation 22 juin 2009  11:19, par Bernie [Analyste]
    <p>Un point de vue de Arthus&nbsp;:</p> <p>La mise en place aux Etats-Unis de politiques budgétaires et monétaires extrêmement expansionnistes conduit à s’interroger sur la nature et le degré de sévérité de la perte de confiance qu’elles peuvent entraîner. Il faut tenir compte de la situation particulière des Etats-Unis&nbsp;: la stabilisation du dollar impose aux Banques Centrales de beaucoup de pays d’accumuler des actifs en dollars si le déficit extérieur des Etats-Unis augmente&nbsp;: <br /><img src="squelettes/puce.gif" width="8" height="12" class="puce" alt="-" />&nbsp;la dégradation de la qualité de la dette publique (déficits publics trop élevés, achats d’actifs risqués par le Trésor...) conduit les investisseurs à préférer de plus en plus les actifs privés aux actifs publics. Ceci ne pose pas de problème aux Banques Centrales&nbsp;: le soutien du dollar peut se faire par l’achat de titres privés en dollar. Le résultat de ce premier stade de la perte de confiance dans le dollar est une hausse des taux d’intérêt sur les dettes publiques par rapport aux dettes privées&nbsp;; <br /><img src="squelettes/puce.gif" width="8" height="12" class="puce" alt="-" />&nbsp;la dégradation de la qualité de l’actif de la Réserve Fédérale, avec les multiples programmes d’achats d’actifs risqués peut entraîner une perte de confiance d’une nature différente&nbsp;: dans la monnaie émise par la Réserve Fédérale. Ceci peut déclencher un phénomène de fuite devant la monnaie&nbsp;: les agents économiques se débarrassent de la monnaie et achètent des actifs réels (immobilier, entreprises, matières premières, biens durables...), <strong>ce qui déclenche une forte hausse des prix des actifs réels (qu’on peut appeler «&nbsp;hyper inflation&nbsp;»)</strong>.</p>

    Répondre à ce message | Voir les réponses (2)

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés