›  News 

Licenciements massifs chez Citigroup, Merrill Lynch et Moody’s ?

Selon CNBC, Citigroup, 1ère banque mondiale avec plus de 320.000 salariés à travers le monde, envisage de réduire de 5 à 10% ses effectifs. La proportion est similaire pour Moody’s et un peu plus faible pour Merrill Lynch...

Malgré des mois d’octobre et novembre explosifs avec les départs respectifs de Stanley O’neal et Chuck Prince, la lessiveuse continue à tourner au sein des deux banques américaines les plus affectées par la crise des subprimes.

D’après CNBC, Citigroup, envisagerait de réduire ses charges en procédant à une coupe sèche de 5 à 10% de ses effectifs. Une annonce du plan de licenciement pourrait intervenir à l’occasion de la publication des résultats trimestriels de la banque.

Il s’agira alors de donner des signaux positifs aux marchés et de stopper l’hémorragie boursière qui a déjà entraîné l’injection de capitaux par des fonds souverains.

Selon le Financial Times, Citigroup cherche à lever 14 milliards de dollars (9,5 milliards d’euros), auprès d’investisseurs chinois et Koweitiens mais aussi sur les marchés financiers.

Le scénario est sensiblement le même pour Merrill Lynch. 1600 postes, représentant un peu moins de 3% des effectifs du groupe sont susceptibles d’être supprimés. Les licenciements chez Merrill Lynch concerneraient essentiellemnt le trading et les métiers supports. La banque devrait faire état de 15 milliards de dollars de pertes sur investissements, soit près de deux fois son estimation initiale. Merrill Lynch souhaiterait lever quatre milliards de dollars (2,7 milliards d’euros).

Dans un environnement actuel peu porteur pour l’innovation, notamment en matière de produits dérivés de crédit, Moody’s Corp, maison mère de l’agence Moody’s Investors Service, a annoncé la suppression de 275 emplois, soit 7,5% de ses effectifs, en raison de la baisse de la demande pour ses notations de produits structurés.

De même, l’agence canadienne de notation DBRS a annoncé la suppression de 70 postes et la fermeture de tous ses bureaux européens (Francfort, Paris et Londres).

Pour DBRS, la couverture des marchés européens de crédit continuera depuis l’Amérique du Nord, à New York et Toronto comme cela était déjà le cas avant l’ouverture des bureaux européens en 2005.

Yann Olivier , Janvier 2008

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

  • Licenciements massifs chez Citigroup, Merrill Lynch et Moody’s ? 14 janvier 2008  01:28, par stan caiman [Structuration]
    <p>de toute facon, la finance ne sert pas a grand chose si elle ne nourrit pas ses habitants..c est bien beau de se couvrir comme l a fait goldman sachs, mais il faut reequilibrer l economie en substituant le foreign direct investment pour les technology transfers avec consommation locale avant reexportation parce que cheap labour, a l aide au developpement qui n est qu un pansement, a un marketing vieillissant de produits obsoletes comme sont les moteurs a essence des meganes aux volvo ou bentley...</p>

    Répondre à ce message

  • <p>et les jeunes diplômés bourrés de Master et de savoir feraient quoi&nbsp;??? je suis profondément déçu pour quelqu’un qui était sur le point de signer son 1er contrat de travail en temps que trader de correl credit...</p>

    Répondre à ce message

  • Licenciements massifs chez Citigroup, Merrill Lynch et Moody’s ? 14 janvier 2008  09:03, par pierre-yves [Trading]
    <p>La plupart des chasseurs à Londres ou NY reçoivent un nombre incalculables de CV de traders, structurers et autres sales de cas 2 banques&nbsp;: Ca sent pas très bon tout ça&nbsp;!D’autant plus qu’un pote m’a indiqué qu’on leur a nnoncé qu’ils ne recevraient pas de bonus cette année.Chez ML, la direction est en train de revoir le mode de calcul des bonus, ce sera bcp moins intéressant qu’auparavant pour l’ensemble de la salle...</p>

    Répondre à ce message

  • Licenciements massifs chez Citigroup, Merrill Lynch et Moody’s ? 14 janvier 2008  11:15, par christophe [Analyste quantitatif]
    <p>J ai recu une proposition chez Citi l’année dernière, j’étais à deux doigts de signer...j’ai évité la catastrophe de justesse&nbsp;!!!</p>

    Répondre à ce message

  • Licenciements massifs chez Citigroup, Merrill Lynch et Moody’s ? 16 janvier 2008  00:42, par mouna melem [Middle-Office]
    <p>Ce que j’ai du mal à capter, c’est comment ces banques peuvent être autant exposées, on doit pouvoir prendre des risques mais quand même :on parle de plus de 20 milliards de dépréciations d’actifs pour citigroup...et après tu m’étonnes qu’on vire du monde&nbsp;! Quand ça marche, les gars s’en mettaient plein les poches, ça foire, on vire&nbsp;: c’est pas très "fair"&nbsp;? qui rembourse qui&nbsp;? c’est ni les patrons, ni les traders qui remboursent&nbsp;! De toute façon, au rythme où les choses vont, la plupart des banques américaines deviendront des banques du golfe ou des banques chinoises...vu qu’il n’y a que eux pour les recapitaliser&nbsp;! C’est le début de la fin&nbsp;!</p>

    Répondre à ce message

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés