›  Opinion 

Les actions japonaises sont devenues nettement moins intéressantes

Compte tenu des valorisations nettement plus élevées et des fondamentaux plus faibles, la société de gestion Columbia Threadneedle Investments considère désormais les actions japonaises comme nettement moins intéressantes qu’en mars.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Compte tenu des valorisations nettement plus élevées et des fondamentaux plus faibles, la société de gestion Columbia Threadneedle Investments considère désormais les actions japonaises comme nettement moins intéressantes qu’en mars. En conséquence, Columbia Threadneedle a rétrogradé les actions japonaises d’une allocation ‘surpondérée’ à ‘neutre’ dans ses portefeuilles diversifiés multi-actifs.

Au cours de la seconde quinzaine de mars, le marché japonais a en effet progressé de 13% de mieux que les actions mondiales. « En peu de temps, cela a rendu les valorisations japonaises moins intéressantes », a écrit Natasha Ebtehadj, gérante de portefeuille multi-actifs chez Columbia Threadneedle, dans un récent commentaire.

Columbia Threadneedle estime que le marché boursier japonais continue de bénéficier des améliorations structurelles à long terme de la gouvernance d’entreprise. Dans le même temps, le pays est « un marché fortement cyclique, endetté, sujet à des arrêts brutaux de l’activité économique mondiale ». De plus, les attentes de bénéfices des entreprises japonaises, contrairement à celles des autres régions, n’ont pas encore été adaptées au nouvel environnement. « Des baisses importantes des attentes de bénéfices sont toujours attendues », écrit Ebtehadj.

Début mars, Columbia Threadneedle avait augmenté son exposition au marché estimant que les actions japonaises paraissaient intéressantes. La raison en était des ratios de valeur comptable favorables. Alors que les marchés internationaux baissaient, le Japon se démarquait de plus en plus avec des prix tombant en dessous de la valeur comptable 1x à la mi-mars - très près des plus bas des 20 dernières années ou plus.

Bien que Columbia Threadneedle conserve une préférence globale pour les marchés actions (parallèlement au crédit de qualité supérieure), « il semble aujourd’hui prudent de concentrer le risque dans des zones moins cycliques mieux placées pour traverser la tempête », conclue Ebtehadj en référence au Japon.

Natasha Ebtehadj , 16 avril

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés