›  News 

Le rallye des marchés US serait dû à un achat secret de futures sur indices par le gouvernement américain !

C’est ce qu’affirme Charles Biderman, directeur général de TrimTabs Investment Research ! Théorie du complot ou analyse crédible ?

La reprise spectaculaire des marchés américains au cours des neuf derniers mois est principalement due aux achats secrets de l’État américains de futures sur indices boursiers, a déclaré mardi dernier Charles Biderman, actuel directeur général de TrimTabs Investment Research, société qui traque les mouvements de capitaux sur les marchés boursiers.

Charles Biderman est la dernière personne et probablement la plus crédible qui accuse la Réserve fédérale et le Trésor (en connivence avec de grandes institutions financières de Wall Street) de manipuler quotidiennement les marchés actions.

Un montant global d’environ 600 milliards de dollars a été nécessaire pour faire croître la capitalisation globale du marché de 6 milliards de dollars l’an dernier. Selon Charles Biderman, la source des flux n’a pas pu être identifiée par TrimTabs et l’argent ne provient pas des acteurs traditionnels tels que les fonds mutuels, les particuliers, les fonds de pension, les hedge funds ou les fonds étrangers.

« Nous savons que le gouvernement américain a dépensé des centaines de milliards de dollars pour soutenir l’industrie automobile, le marché du logement et les banques. Pourquoi ne pas soutenir le marché boursier ainsi ? »

La Réserve fédérale ou le Trésor, selon Biderman, aurait pu facilement manipuler les marchés en achetant mensuellement 60 à 70 milliards de dollars de contrats à terme de l’indice S & P 500.

La seule explication logique à ce rallye, suggère t-il, est l’achat secret de futures par un comité gouvernemental connu familièrement sous le nom de « Plunge Protection Team (PTT) ».

Le PPT a été mis en place par le président Ronald Reagan en 1988 après le krach de 1987 pour coordonner la réponse du gouvernement face à un nouvel effondrement des marchés. Le PTT se compose du président de la Fed, du secrétaire au Trésor, du responsable de la Securities and Exchange Commission (SEC) et du responsable de la Commodity Futures Trading Commission.

Biderman a averti que si c’est la main du gouvernement qui a été derrière la hausse marquée des marchés actions, ceux-ci pourraient vivre une crise majeure lorsque le gouvernement cessera d’acheter des actions, ou pire, lorsqu’il les mettra en vente.

Pour autant, il est difficile de croire que la Fed ait pu jouer un tel rôle.

De nombreux analystes demeurent sceptiques face à cette version. Oui, le gouvernement a eu la main lourde lors du sauvetage du système financier et de l’économie lorsque le système a commencé à s’effondrer à la fin 2008 et début 2009. Mais l’énorme accroissement de la liquidité dans les services financiers a trouvé comme refuge le marché actions par les moyens traditionnels constate un analyste parisien.

Selon Barry Ritholtz, stratège chez Fusion IQ, « ce fut un comportement normal dans un marché baissier en pleine récession. Nous avons vu la chute du Dow sous les 5.000 points en 6 mois, ce qui n’était jamais arrivé auparavant et créé un véritable marché survendu. »

« Vous ne pouvez pas être ‘short’ lorsque la Fed applique une politique de taux zéro », précise Ritholtz. « Nos propres clients institutionnels ont suivi le mouvement et se sont positionnés à l’achat comme l’ont fait d’autres grands investisseurs institutionnels », dit-il.

Steve Tui , Janvier 2010

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Green Finance, le nouveau média de référence de la Finance Verte

Green Finance annonce le lancement officiel de son site internet et la tenue à Paris d’une conférence sur le thème de la Finance Verte avec les principaux acteurs institutionnels en décembre 2018.

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés