›  News 

Le fonds souverain libyen a investi 1,8 milliard d’euros dans des produits structurés de la Société Générale !

Selon un document officiel publié par Global Witness, la banque française a capté la plus grosse part des fonds libyens alloués aux produits structurés…

Article aussi disponible en : English EN | français FR

D’après un document officiel du gouvernement libyen publié par Global Witness, la Libyan Investment Authority (LIA) qui gérait 53,3 milliards de dollars d’actifs en 2010, aurait investi 3,45 milliards de dollars en produits structurés. La Société Générale a reçu plus de la moitié de ces fonds dédiés aux structurés, soit 1,8 milliard de dollars.

La banque française n’a pas vraiment fait fructifier ces capitaux :
- Un milliard de dollars avait été investi sur le produit Soc Gen Europe Meduim . A la fin du premier semestre 2010 la valorisation de ce placement était de 284,5 millions de dollars, soit une perte de 71,55%.
- 500 millions de dollars avaient été investis sur le produit Soc Gen Strategic Equity Fund Codeis. A la fin du premier semestre 2010 la valorisation de ce placement était de 567 millions de dollars, soit un gain de 13,4%.
- Et enfin 300 millions de dollars avaient été investis sur le produit Soc Gen -Cross Roads 5Y Link Notes. A la fin du premier semestre 2010 la valorisation de ce placement était de 204,3 millions de dollars, soit une perte de 32%.

Au total, le 1,8 milliard de dollars géré par la Société Générale ne valait plus que 1,055 milliard, une moins value de 41% ! A la suite des sanctions internationales imposées à la Lybie, les fonds sont bloqués et continuent à être gérés par la banque en attendant de nouvelles directives de l’Union Européenne à ce sujet.

Plusieurs autres banques ont aussi accueilli les fonds libyens pour des placements en produits structurés. Deustche Bank, Credit Suisse, Commerzbank, JP Morgan ont récolté chacun près de 200 millions de dollars, investis sans plus de succès.

Par ailleurs, 300 millions de dollars avaient été investis dans un fonds CPPI chez Lehman Brothers, la LIA ne semblait pas encore avoir été dédommagée.

600 millions de dollars ont été investis en hedge funds . Palladyne a positionné 300 millions de dollars sur son fonds Palladyne-Quant Fund Global Diversified qui valaient 267 millions mi 2010 et OCH-ZIFF a réparti 150 millions de dollars sur OCH-ZIFF- Global High Yield Hedge Fund et 150 millions de dollars sur OCH-ZIFF- overseas fund II Hedge Fund. Les actifs positionnés chez OCH-ZIFF étaient en plus value de 10% mi 2010.

Plus globalement, l’ensemble du portefeuille investi en alternatifs (Hedge funds, Comptes ségrégés, Produits Structurés, Private Equity, Produits dérivés) subit de lourdes pertes. Les 5,4 milliards de dollars initialement investis en produits alternatifs ne valaient plus que 3,9 milliards de dollars, soit une perte de 27%.

Par ailleurs, 1,25 milliard de dollars, investis en dérivés actions, essentiellement des Puts et des Forwards -sur EDF (175 millions$), Citigroup (200 millions$), ENI (150 millions$), etc…- ne valaient plus que 20 millions de dollars. S’agissait-t-il peut être de couverture du portefeuille actions ? La gestion du fonds libyen n’a pas encore livré tous ses mystères.

Maxime Onan , Mai 2011

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Lire aussi

Avril 2011

Stories L’argent gelé de la Libye

Le conflit entre les rebelles et le régime de Muammar Khadafi a mené les autorités des différents pays occidentaux à geler les actifs libyens et a contrarié le développement du hedge fund FM Capital Partners...

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Le Secours Catholique lance le contrat d’assurance-vie Kaori.vie ainsi qu’une association d’épargnants

Le Secours Catholique-Caritas France annonce le lancement de Kaori, première association d’épargnants responsables et solidaires créée à l’initiative d’une association d’intérêt général, et de son contrat d’assurance-vie engagé (...)

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés