›  News 

Le fonds des réserves pour les retraites a brûlé 3 milliards sur les marchés

Cela a fait beaucoup moins de bruit que l’affaire Kerviel, pourtant ce sont tout de même 3 milliards d’euros qui viennent de s’envoler virtuellement des caisses de retraite, le tout en moins de 3 mois...

Lancé en 2002 par Lionel Jospin afin de compléter le financement des caisses de retraite dès 2020, le fonds des réserves disposait d’un montant de 34,5 milliards d’euros au 31 décembre 2007. Comme l’a révélé Le canard enchaîné cette semaine, le fonds des réserves ne pesait plus que 31,4 milliards d’euros au 25 mars 2008 : Une performance de -8,4%.

A ce rythme soutenu, le rendement du fonds de réserve risque de ne pas atteindre ses objectifs cette année... Pensant investir dans le creux de la vague, les gérants du fonds ont été pris de cours par la chute des marchés actions ces 3 derniers mois.

Au vu du contexte politique, prônant un tour de vis dans les dépenses, cette cagade risque de conforter le ministre de tutelle, Eric Woerth, de fusionner le fonds avec la CADES, la caisse d’amortissement de la dette sociale.

Aujourd’hui, certains administrateurs préconisent de liquider les investissements et d’investir dans de bons vieux bons du trésor.

Une idée pour le moins saugrenu, car contrairement à la Société Générale obligée de solder les positions de Jérôme Kerviel, rien ne contraint le fonds des réserves à en faire de même, et ce, au pire moment.

« Investir dans des bons du trésor ou des obligations d’Etats de la zone euro n’est vraiment d’aucune utilité, dans ce cas pas besoin de mettre en place une telle structure ! Un investissement en obligations US non ‘hedgé’ en euros aurait également plombé le fonds et je suppose qu’il n’est pas question d’investir dans du ‘distressed debt’ car c’est bien trop risqué », analyse un gérant parisien, et de poursuivre « la stratégie était la bonne mais de toute façon, vu le yo-yo des marchés, très peu de gérants ont été dans le vert pendant cette période, il est logique qu’il en soit de même pour le fonds des réserves ».

Depuis sa création, le fonds affiche néanmoins une performance de 6%.

Il appartiendra donc aux autorités de clarifier froidement l’objectif risque/rendement et d’éviter de céder à la démagogie habituelle qui consisterait à laisser supposer qu’on peut battre le marché en ne prenant quasiment aucun risque.

Yann Olivier , Avril 2008

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Le Secours Catholique lance le contrat d’assurance-vie Kaori.vie ainsi qu’une association d’épargnants

Le Secours Catholique-Caritas France annonce le lancement de Kaori, première association d’épargnants responsables et solidaires créée à l’initiative d’une association d’intérêt général, et de son contrat d’assurance-vie engagé (...)

© Next Finance 2006 - 2023 - Tous droits réservés