›  News 

La lettre de John Paulson à ses investisseurs !

Indirectement empêtré dans la tourmente de l’affaire Goldman Sachs, John Paulson a réagi en fournissant des explications à ses investisseurs...intéressant !

Alors que Goldman Sachs et notamment Fabrice Tourre étaient entendus par une commission du sénat américain, au motif d’avoir contribué à la crise financière mondiale en vendant jusqu’en 2008 des produits dérivés de créances immobilières, le gestionnaire de hedge fund Paulson & Co’s également sous le feu des projecteurs, a jugé utile de s’expliquer au près de ses investisseurs.

En effet, Abacus 2007-AC I, un des véhicules de titrisation créés par la banque Américaine, comportait dans son portefeuille des titres hypothécaires pour lesquels ce fonds spéculatif anticipait une probable dévalorisation. Pronostic qui s’est révélé payant comme l’histoire le montrera plus tard avec l’effondrement du marché des « subprimes » ! Même si John Paulson, le gérant du fonds n’est pas directement visé dans cette affaire, on lui reproche toutefois de s’être mis dans la poche plus d’un milliard de dollars de plus-values grâce à cette opération, soit à peu près le montant global des pertes subies par les investisseurs ayant misé sur Abacus.

Pour balayer ces reproches, un communiqué a récemment été diffusé à l’attention de ses investisseurs dont les principaux points à retenir sont les suivants :

- le marché des titres hypothécaires aux Etats-Unis, avant son effondrement était considéré par la plupart des spécialistes comme un support d’investissement relativement peu risqué. En effet, la plupart des investisseurs, des économistes, des experts mais aussi des agences de notation financières étaient d’ailleurs convaincus de la robustesse et de la pérennité de la tendance haussière observée depuis plusieurs années sur le marché de l’immobilier. A contrario, nous anticipions, pour notre part, un mouvement inverse de retournement.

- nos inquiétudes sont apparues à la suite de l’analyse du marché réalisée à partir d’informations et de données publiques, connues de l’ensemble de la communauté financière. Cette analyse nous a conduit à penser que la situation était intenable à plus ou moins brève échéance car les conditions d’octroi de prêts dits « subprime », réduites au plus strict minimum, conduirait irrémédiablement à une insolvabilité des emprunteurs une fois passée la période de taux bonifié des premières années.

- nous n’avons jamais été impliqué dans l’origination, la distribution et la structuration du programme de Goldman Sachs baptisé Abacus. D’ailleurs, ce programme a été crée à l’origine en 2004 par la banque. Le véhicule de titrisation évoqué, en l’occurrence Abacus 2007-AC I avait reçu une notation financière « AAA » de la part de Standard & Poor’s Rating Services et Moody’s Investors Service au moment de son émission. Toutes nos opérations relatives à ce produit ont été effectuées, de façon irréprochable, avec des contreparties expérimentées qui avaient tout simplement une opinion contraire à la nôtre à propos de l’évolution du marché immobilier Américain.

D’ailleurs, de fait, c’est formellement Goldman Sachs qui a structuré ce véhicule de titrisation avant d’aller le proposer et le vendre auprès d’investisseurs institutionnels, le présentant, sans doute, comme un investissement judicieux alors que Paulson & Co. prenait dans le même temps le pari inverse.

Même si le fondateur de Paulson & Co. ne fait pas l’objet d’une plainte à l’heure actuelle, il semble que dans le contexte actuel, une explication était plus que nécessaire !

RF , Avril 2010

Lire aussi

Avril 2010

News Goldman Sachs, Fabrice Tourre et les CDO sur RMBS

Goldman Sachs et Fabrice Tourre sont poursuivis par la SEC pour avoir « trompé » leurs clients lors de la vente des CDO ABACUS...

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés