›  News 

La Banque Européenne d’Investissement participe avec 50 M€ au Fonds Predirec EnR 2030 d’Acofi Gestion

Predirec EnR 2030, fonds de prêts obligataires de 200 M€, est dédié au financement des développeurs, industriels et opérateurs d’énergies renouvelables en Europe. Il participe à la réponse aux engagements pris par la Banque Européenne d’Investissement (BEI) dès 2015 en faveur de la transition énergétique.

Une cérémonie de signature a lieu ce jeudi 8 mars 2018 à l’occasion de la visite d’un parc éolien développé et exploité par Valorem. Ce projet, inauguré en 2016, correspond parfaitement au type d’opérations qui seront à l’avenir financées par la BEI au travers du fonds Predirec EnR 2030.

Le Fonds Predirec EnR 2030, qui regroupe plusieurs investisseurs institutionnels, propose de financer les développeurs et producteurs d’énergies renouvelables européens via des prêts long terme, constituant une alternative intéressante et nécessaire aux acteurs traditionnels pour leurs développements et l’investissement dans de nouvelles capacités de production.

Labellisé TEEC (Transition Énergétique et Écologique pour le Climat) dès la création du Label, le Fonds produit un indicateur environnemental quantifié : à fin 2017, les actifs financés représentent un équivalent de 146 640 tonnes de CO2 évitées et la consommation annuelle d’électricité de 50 000 foyers.

Le Groupe BEI, le Fonds européen d’investissement (FEI), est devenu un acteur clef de la relance par l’investissement en France réalisant plus de 8,6 milliards d’euros de financements nouveaux en 2017 via le soutien à 105 opérations (67 par la BEI et 38 par le FEI). L’activité du Groupe BEI en France en 2017 a été centrée sur 3 axes clefs d’intervention stratégique : l’action climatique avec un pourcentage historiquement élevé (55 %) de projets dédiés à cette priorité, le soutien à l’innovation (32 %) et le « Plan Juncker » avec un tiers de l’activité financé à ce titre. L’investissement de 50 millions d’euros dans le Fonds Predirec EnR 2030 a été possible justement grâce aussi au Plan d’Investissement pour l’Europe, ou « Plan Juncker », qui permet en raison de la garantie européenne une prise de risque plus importante de la part de la BEI.

« L’accord de financement que nous signons aujourd’hui témoigne de l’engagement européen pour les énergies renouvelables. C’est la traduction de notre ambition en faveur du climat sur laquelle nous nous sommes engagés dans le cadre des Accords de Paris et que nous avons réaffirmé récemment au OnePlanet Summit », a déclaré Ambroise Fayolle, Vice-Président de la BEI. « En 2017, la BEI a consacré 27 % de son action à la lutte contre le changement climatique en Europe. La France est à la pointe de cette ambition, puisque je suis fier de dire qu’en 2017, nous avons consacré 55 % de notre activité à cette priorité et ce ratio est encore supérieur si nous nous concentrons sur les seuls projets financés dans le cadre du Plan Juncker. Nous garderons cette ambition pour 2018, et je suis heureux aujourd’hui d’apporter notre contribution européenne dans le cadre du Plan Juncker, à travers le fonds géré par Acofi, à Valorem pour développer environ 200 MW de production supplémentaire, correspondant à la consommation de près de 110 000 foyers ».

Maroš Šefčovič, vice-président de la Commission Européenne responsable de l’union de l’énergie, a affirmé : « La décision d’aujourd’hui montre notre conviction que l’énergie renouvelable est le meilleur investissement pour un avenir propre et prospère. L’Union européenne continuera de soutenir les acteurs privés qui s’engagent dans la transition énergétique, via notre marché intérieur. »

« C’est une très bonne chose que des financements européens soient alloués pour construire des parcs en énergies renouvelables. La finance est essentielle à la transition énergétique » indique Jean-Yves Grandidier, Président directeur général de Valorem.

« Les financements que le Fonds propose permettent à Acofi de compléter son offre globale de financement des industriels des métiers des Energies renouvelables. La BEI nous permet d’accroitre la taille et le nombre de ces financements dédiés aux nouveaux projets de ces acteurs. Nous sommes fiers d’accompagner la BEI et les investisseurs institutionnels dans leurs actions en faveur d’une économie sobre en carbone » déclare Nicolas Fourt, Directeur général délégué d’Acofi Gestion.

Next Finance , 9 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Green Finance, le nouveau média de référence de la Finance Verte

Green Finance annonce le lancement officiel de son site internet et la tenue à Paris d’une conférence sur le thème de la Finance Verte avec les principaux acteurs institutionnels en décembre 2018.

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés