›  Opinion 

L’Ircantec garde le cap

À l’occasion de la publication de ses rapports d’activité et de durabilité 2020, l’Ircantec confirme la bonne santé du Régime, avec un résultat technique positif de 598 millions d’euros et son statut d’investisseur engagé avec un portefeuille aligné sur une trajectoire 1,9 C° [1].

Dans un contexte marqué en 2020 par une crise sanitaire sans précédent, des marchés financiers volatils et une gouvernance en attente d’installation, les réserves de l’Ircantec poursuivent leur croissance et s’élèvent en fin d’année à 12,9 milliards d’euros (+2,3% par rapport à 2019). Le régime reste solide avec des ratios de solvabilité à long terme toujours respectés.

Installée depuis le 11 mars, la nouvelle mandature s’est rapidement emparée des nombreux chantiers structurants pour l’Institution :

  • Début des travaux sur l’élaboration de la nouvelle Convention d’Objectifs et de Gestion ;
  • Élaboration du Plan quadriennal ;
  • Lancement d’appel d’offres portant sur la gestion d’un tiers des réserves avec des exigences ISR renforcées.

Les administrateurs ont reçu en héritage de la précédente mandature un socle de valeurs solides, mises en œuvre dans chacun des 3 leviers à la disposition de l’investisseur responsable : les investissements, l’exercice des droits de vote et l’engagement actionnarial et institutionnel.

Les administrateurs de l’Ircantec entendent poursuivre dans cette voie et se sont d’ores et déjà attelés à la préparation d’une nouvelle feuille de route financière et extra financière ambitieuse.

Next Finance , 6 juillet

Notes

[1] Portefeuille actions et obligations d’entreprises détenues par le Régime

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés