›  Produit 

Investir dans les entreprises européennes qui limitent leurs émissions de CO2 : zoom sur l’indice Low Carbon 100 Europe®.

Lancé en 2008 par Euronext, l’indice Low Carbon 100 Europe® reflète la performance de 100 grandes entreprises européennes vertueuses au sein de leur secteur.

Convaincu par cette thématique environnementale et par l’approche « best-in-class » visant à ne retenir que les meilleurs élèves au sein de chaque secteur d’activité de l’économie, BNP Paribas Asset Management a été le premier gestionnaire d’actifs européen à lancer en 2008 un ETF dont l’objectif est de suivre, à la hausse comme à la baisse, la performance de cet indice bas carbone, via une réplication physique, aux frais de gestion près.

Construction de l’indice

L’indice Low Carbon 100 Europe® sélectionne des entreprises européennes parmi un univers d’investissement composé des 300 sociétés les plus importantes par leur flottant et n’étant pas impliquées dans certaines activités controversées (recours à des armes controversées, activités dont l’ICB [1] correspond au secteur du tabac ou de la défense, controverses ESG [2]).

A partir de cet univers d’investissement de départ et sur la base des recherches apportées par l’agence Carbone 4 [3] et CDP [4], Euronext [5] retient 85 à 90 titres en choisissant les entreprises les plus vertueuses en matière d’émissions de CO2 dans leur secteur. A cette sélection, sont ajoutées 10 à 15 acteurs phare de la transition énergétique parmi les 1000 plus importantes capitalisations boursières européennes. Un comité scientifique composé d’experts indépendants sélectionne ces 10 à 15 valeurs « vertes » sur une base annuelle selon deux critères objectifs, à savoir réaliser au moins 50 % de leur chiffre d’affaires en lien avec les technologies « low carbon » et faire partie de l’un des 6 secteurs suivants : les énergies alternatives, la construction, l’électricité, les équipements électriques et électroniques, l’ingénierie industrielle et l’industrie des transports.

A titre d’information, Vestas Wind Systems, Verbund AG, Ansaldo STS, Siemens Gamesa, Rockwool B, Legrand, Kingspan Group PLC, Innogy SE, Getlink SE, E.ON SE, EDP Renovaveis, Alstom comptent parmi ces 15 sociétés « green ».

Au final, au sein des 100 entreprises européennes composant l’indice Low Carbon 100 Europe®, on retrouve également des valeurs phares de la cote comme L’Oréal, Novartis, Roche ou encore SAP.

Il est important de souligner le travail de recherche effectué par le comité scientifique dont le rôle est de garantir un niveau élevé d’exigences permanent en matière de lutte contre le changement climatique.

Une méthodologie luttant contre le réchauffement climatique

Suite à l’accord de la COP 21 pour limiter à 2°C le réchauffement climatique selon le scénario de l’Agence Internationale de l’Energie, Euronext a annoncé en 2015 un changement majeur de la méthodologie de l’indice Low Carbon 100 Europe®. Ce dernier repose désormais sur une approche plus approfondie et efficiente pour mesurer la performance énergétique et l’empreinte carbone d’une entreprise.

Pour ce faire, Euronext s’est associé avec l’agence Carbone 4, spécialisée dans les stratégies carbone, afin notamment d’identifier les entreprises qui contribuent positivement à la transition climatique, non seulement à travers leur performance opérationnelle, mais aussi à travers les produits vendus à leurs clients.

Les résultats sont aujourd’hui mesurables car l’empreinte carbone de l’indice Low Carbon 100 Europe® est divisée par deux par rapport à la moyenne européenne [6], en prenant en compte à la fois les émissions directes et indirectes.

En outre, Euronext a annoncé, le 25 juillet dernier dans une communication officielle [7], une nouvelle évolution de l’indice puisque les entreprises dont l’activité est directement liée aux énergies fossiles vont être exclues. Ceci recouvre à la fois la recherche, la collecte, le raffinage, le transport et le stockage d’énergies fossiles, ainsi que la production d’électricité à partir de ces énergies.

Des performances réplicables via le Tracker BNP Paribas Easy Low Carbon 100 Europe UCITS ETF

En termes de performance, l’indice Low Carbon 100 Europe® affiche un rendement cumulé de 8,38 % depuis le 31/10/2008 (arrêté à fin octobre 2018), avec une volatilité annualisée de 12,88 %, ce qui est nettement mieux que l’indice STOXX® Europe 600 par exemple - composé de 600 des principales capitalisations boursières européennes - réalisant sur la même période une performance cumulée légèrement supérieur à 11% pour une volatilité annualisée de 13,39 %.

JPEG - 37.8 ko
Les performances passées ne préjugent pas des performances à venir.
JPEG - 42.2 ko

Eligible au PEA, le Tracker BNP Paribas Easy Low Carbon 100 Europe UCITS ETF est un compartiment de BNP PARIBAS EASY, SICAV de droit luxembourgeois conforme à la directive 2009/65/CE. Il réplique à la hausse comme à la baisse la performance de l’indice aux frais de gestion près.

Next Finance , 29 novembre

P.-S.

Les investissements réalisés dans le fonds sont soumis aux fluctuations du marché et aux risques inhérents aux investissements en valeurs mobilières. La valeur des investissements et les revenus qu’il génère peuvent enregistrer des hausses comme des baisses et il se peut que les investisseurs ne récupèrent pas l’intégralité de leur placement. Les fonds décrits présentent un risque de perte en capital. Pour une définition et une description plus complète des risques, merci de vous reporter au prospectus et DICI des fonds. Avant de souscrire, vous devez lire la version la plus récente du prospectus et DICI disponibles gratuitement sur notre site www.easy.bnpparibas.fr

(*) Le pourcentage de frais courants se fonde sur une estimation du maximum de frais qui sera prélevé. Ce chiffre peut varier d’un exercice à l’autre. Il ne comprend pas :
Les frais de transaction du portefeuille, à l’exception des frais d’entrée et de sortie payés par le Fonds à l’achat ou à la vente de parts d’un autre organisme de placement collectif.
Outre les frais d’entrée, de sortie ou de conversion, un prélèvement anti-dilution (de maximum 0,08 % pour la souscription et la conversion en actions du compartiment et de maximum 0,08 % pour la sortie et la conversion en actions d’un autre fonds) peut être payé au compartiment afin de couvrir les frais de transaction. Conversions non autorisées.

Notes

[1] ICB : Industry Classification Benchmark

[2] ESG : Environmental Social and Governance

[3] Carbone 4 est un cabinet de conseil indépendant et engagé, spécialiste de la transition énergétique. http://www.carbone4.com

[4] CDP est une organisation à but non lucratif visant à étudier l’impact des principales entreprises mondiales cotées en bourse sur le changement climatique.https://www.cdp.net/fr

[5] Euronext est la principale place boursière de la Zone euro avec plus de 1 300 émetteurs représentant une capitalisation boursière totale de 3 800 milliards d’euros, dont 25 valeurs phares composant l’indice de référence Euro Stoxx 50 et une clientèle nationale et internationale

[6] Comparé à l’univers de départ, c’st à dire les 285 plus grosses capitalisations flottantes européennes et les 10 à 15 valeurs vertes sélectionnées par le comité scientifique.

[7] L’implémentation de la nouvelle méthodologie sera effective en décembre 2018. https://www.euronext.com/fr/indices...

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Produit L’investissement factoriel n’est pas une classe d’actifs, mais une philosophie

Dans l’ensemble, l’investissement factoriel, qu’il soit dans le cadre d’une approche à facteur unique ou multifactorielle, n’est PAS une classe d’actifs, mais plutôt un outil de discussion qui permet aux investisseurs de convertir des recherches académiques en de véritables (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés