›  News 

Goldman Sachs a émis $500 millions à 50 ans et envisage d’émettre $2 milliards de Sukuk !

Après sa perte trimestrielle historique, la banque américaine se tourne vers la finance islamique pour récolter des fonds. Elle a également réussi l’exploit d’émettre $500 millions à 50 ans de dette senior non sécurisée…

Article aussi disponible en : English EN | français FR

La banque Goldman Sachs a enregistré un programme de 2 milliards de dollars d’obligations islamiques, fournissant une preuve supplémentaire de la difficulté des emprunteurs à trouver des financements classiques dans des marchés financiers aussi volatils. Le marché des Sukuk a largement résisté en dépit d’une crise financière qui a asséché les émissions d’obligataires.

Pour cette opération, la banque d’investissement a créé un SPV aux îles Cayman dénommé Global Sukuk Company Limited qui émettra un Sukuk structuré de type Murabaha, selon un prospectus déposé auprès de la Bourse irlandaise.

« A la différence d’une l’obligation classique, le Sukuk est adossé à un actif tangible. Il confère à l’investisseur une part de propriété dans un actif sous-jacent identifié préalablement à l’émission. Les détenteurs de Sukuk jouissent de l’usufruit de cet actif au prorata de leur investissement. Par conséquent, leur rémunération dépend de la performance du sous-jacent. Elle peut être fixe si le revenu du sous-jacent l’est. C’est le cas des actifs sous-jacent de la famille de la Murabaha » explique Kaouther Jouaber, Maître de conférences à l’Université Paris Dauphine et co-responsable de la formation en finance islamique.

Les obligations islamiques, qui seront cotées sur la Bourse irlandaise, pourraient être libellées en dirhams des Emirats Arabes Unis, en dollars américains, en riyals saoudiens ou en dollars de Singapour. De sources proches de Goldman Sachs indiquent que les taux de profit seraient de l’ordre de 1,2% à 1,5% sur un an en fonction de la devise.

La première banque d’investissement américaine a également réussi l’exploit d’émettre une obligation senior non sécurisée à 50 ans d’un montant de 500 millions de dollars contre 250 millions prévus initialement. Le taux de rendement de l’opération est ressorti à 6,50%. En octobre 2010, Goldman Sachs avait émis pour 1,3 milliard de dollars de dette à 50 ans, callable à partir de 5 ans avec un taux de rendement de 6,125%. La banque ne dispose d’aucune option de rappel sur la nouvelle obligation émise.

Maxime Onan , Octobre 2011

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Lire aussi

Novembre 2009

Interview Kaouther Jouaber « La Finance Islamique devrait représenter 1 300 milliards de dollars à l’horizon 2020 »

Selon Kaouther Jouaber, de nombreuses institutions non islamiques veulent former leurs collaborateurs aux approches de la finance islamique...

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés