Générer des performances positives dans un contexte incertain

Dix ans après la crise financière, les conditions économiques incertaines qui en ont découlé privent les investisseurs de rendements en Europe. Nous pensons que cette situation fait de notre approche de l’investissement en actions long/short un outil plus précieux que jamais.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Sur fond de croissance hésitante dans la zone euro et de tassement des prévisions d’inflation, les taux d’intérêt devraient rester faibles. Cela explique pourquoi les rendements des obligations du coeur de l’Europe ont une nouvelle fois chuté à des niveaux proches de zéro et les rendements en espèces sont toujours négatifs.

Pour de nombreux investisseurs, se rabattre sur le marché d’actions n’est pas non plus la panacée. Bien que les avantages à long terme des placements en actions demeurent incontestés, la volatilité qui a marqué la fin 2018 était inacceptable.

Les investisseurs européens poursuivent en conséquence leur quête de stratégies capables de dégager des performances positives et de les protéger contre la volatilité. Les fonds d’alpha long/short, qui recourent à des stratégies de détention et de vente à découvert d’actions, peuvent générer des rendements dans de nombreuses conditions économiques et de marché. Cet équilibre entre positions longues et courtes aboutit à une exposition aux marchés bénéficiant d’une couverture naturelle.

Chez Columbia Threadneedle Investments, notre stratégie European Absolute Alpha investit dans des valeurs de croissance de qualité disposant d’un pouvoir de fixation des prix qui leur permet de dégager des performances solides et durables. Simultanément, nous vendons à découvert des entreprises dont le positionnement concurrentiel médiocre se traduit par une performance, une génération de trésorerie et une croissance faibles.

Nous appliquons depuis plus de 10 ans le modèle des cinq forces de Porter (du nom d’un professeur de Harvard) pour sélectionner avec succès des entreprises dotées de robustes positionnements concurrentiels. Nous utilisons également cet outil en vue d’identifier les candidats susceptibles de sousperformer qui feront l’objet de ventes à découvert. Les marchés se concentrent fréquemment sur les tendances à court terme et ignorent les menaces pesant sur les entreprises à plus longue échéance.

Nous nous trouvons dans une période propice à la sélection de titres dans le cadre de la recherche sur les entreprises européennes. Dans la partie longue du portefeuille, la dislocation du marché crée des opportunités d’achat d’importantes valeurs de croissance qui sont mal évaluées et offrent des perspectives d’appréciation du capital. Pour ce qui est de la vente à découvert, des forces perturbatrices affectent plusieurs secteurs, entraînant une baisse de la rentabilité et des cours des actions.

LES TAUX D’INTERET RESTENT BAS, LES ACTIONS SONT VOLATILES

Les investisseurs européens ont rarement été confrontés à des périodes plus difficiles. Le rendement de référence du Bund allemand à 10 ans s’est replié à environ 10 points de base après avoir augmenté à 60 points de base début 2018, [1] et les obligations de toute l’Europe offrent des rendements négligeables aux investisseurs. Dans le même temps, le taux de dépôt de la Banque centrale européenne affiche un rendement négatif de 40 points de base, [2] contraignant les investisseurs à payer pour la quiétude que procurent les liquidités.

Quant aux actions, la récente volatilité à court terme s’est révélée supérieure à ce que certains investisseurs sont capables d’endurer. Entre octobre et décembre 2018, l’indice MSCI Europe a dévissé de près de 15% (Figure 1) sur fond de montée des inquiétudes autour du ralentissement de la croissance économique mondiale. Grâce à leur exposition nette aux marchés d’actions de seulement 30%-40% en moyenne, les stratégies telles que l’European Absolute Alpha devraient être nettement moins volatiles.

FIGURE 1 : INDICE MSCI EUROPE (EUR)

JPEG - 39 ko
Source : Bloomberg, 04/03/2019.

LA DISLOCATION DU MARCHE OFFRE DES OPPORTUNITES

Notre stratégie tend à prendre des positions longues sur des sociétés dotées de marques fortes et actives dans des secteurs comme les biens de consommation, la consommation de base et les produits de luxe. A l’aide de l’analyse des cinq forces de Porter, nous identifions celles qui sont en mesure de générer de robustes performances à long terme.

Akzo Nobel, [3] premier producteur de peintures en Europe, en constitue un bon exemple. Ses peintures tant décoratives (marque Dulux) qu’à haute performance bénéficient d’un pouvoir de fixation des prix. A la fin 2018, la société a fait part de son intention de verser 6,5 milliards EUR à ses actionnaires alors que sa capitalisation boursière n’atteignait que 15 milliards EUR. [4]

Cellnex, une société espagnole qui fournit des antennes de télécommunications partagées, est un autre exemple. A mesure du déploiement de la téléphonie mobile 5G en Europe, les opérateurs de télécommunications auront besoin de jusqu’à dix fois plus de cellules interagissant avec les utilisateurs de téléphones portables. Et ce ne sont pas uniquement les téléphones qui seront concernés : des capacités de réseau seront également requises pour les voitures sans conducteur et l’Internet des objets. Les opérateurs de télécommunications ne disposent pas de suffisamment de capitaux à investir dans de nouvelles antennes, tandis que Cellnex est parfaitement positionné pour fournir les capacités additionnelles.

PRENDRE DES POSITIONS COURTES A LA FAVEUR DES PERTURBATIONS

En revanche, les entreprises sur lesquelles nous prenons des positions courtes tendent à opérer dans des secteurs perturbés par les tendances actuelles, parmi lesquels l’immobilier et les compagnies aériennes. Les organes de régulation et les gouvernements mettent également les secteurs réglementés sous pression. Bien que conscient de ces pressions structurelles, le marché en sous-estime certaines.

Dans la santé, les gouvernements aux Etats-Unis et en Europe tentent par exemple de faire baisser les prix. Nous avons identifié plusieurs sociétés actives dans l’industrie pharmaceutique et la technique médicale qui sont susceptibles de pâtir de la pression réglementaire.

TIRER PROFIT DU CHANGEMENT

Les investisseurs européens sont en quête d’investissements susceptibles non seulement de générer des performances positives, mais aussi de les protéger contre la volatilité. A cet égard, les stratégies long/short comme l’approche European Absolute Alpha offrent une véritable alternative.

Alors que les placements plus traditionnels sont à la peine dans l’environnement incertain et perturbateur d’aujourd’hui, l’accélération des changements technologiques et l’évolution du comportement des consommateurs font de notre approche de l’investissement en actions long/short un outil plus précieux que jamais.

Frédéric Jeanmaire , 30 avril

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] Bloomberg, 4 mars 2019.

[2] Taux directeurs de la BCE, BCE, 7 mars 2019.

[3] Toute action ou obligation spécifique mentionnée ne saurait être considérée comme une recommandation d’investissement.

[4] AkzoNobel to conduct €2 billion capital repayment and share consolidation…, Akzo Nobel, 13 novembre 2018.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Commentaires (0 contribution FR - 1 contribution EN )

Focus

Stratégie Actions américaines : comment investir à ce stade du cycle ?

Avec une collecte record de 15 milliards d’euros à fin août, soit plus de 60% de la collecte totale du marché européen des ETF actions, les actions américaines dominent largement les flux ETF depuis le début de l’année, témoignant de l’intérêt d’investisseurs avides du moindre de (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés