›  News 

Forte décollecte pour les fonds UCITS au 1er trimestre 2020

D’après la dernière édition de l’Observatoire de Lyxor AM, les fonds UCITS domiciliés en Europe ont subi une forte décollecte au cours du trimestre écoulé en raison de la crise boursière liée au coronavirus.

La propagation rapide du coronavirus dans la plupart des pays du monde a entraîné une chute brutale des marchés financiers, à partir de la mi-février 2020, aussi bien pour les actions que pour les obligations, en particulier sur « le segment du crédit High Yield et de la dette émergents », indique Philippe Mitaine, analyste senior de fonds fixed income chez Lyxor AM.

Décollecte record pour les fonds obligataires

Cette crise boursière s’est traduite par un phénomène de capitulation des investisseurs en mars 2020. Conséquence directe de ce phénomène, les fonds obligataires ont enregistré leur plus forte décollecte historique (-120 milliards d’euros) sur ce seul mois, effaçant environ la moitié de la collecte des 12 mois précédents (+255 milliards d’euros). Dans le même temps, les fonds actions ont subi des rachats pour un montant de 43 milliards d’euros.

Dans le détail, sur le segment obligataire, les investisseurs ont préféré vendre leurs positions sur les fonds de crédit Investment Grade (-15,6 milliards d’euros), et les fonds de crédit High Yield (-12 milliards d’euros). Mais, ils se sont également détourné des fonds d’obligations émergentes, avec des rachats évalués à 21 milliards d’euros en mars.

Au sein des fonds actions, le même mouvement de sortie de capitaux a été observé en mars dernier mais dans une moindre mesure. La décollecte a touché aussi bien les fonds actions globales (-10,6 milliards d’euros), américaines (-5,5 milliards d’euros), européennes (-9,7 milliards d’euros) et émergentes (-8,8 milliards d’euros).
Notons qu’au cours du 1er trimestre 2020, les fonds actions sectoriels ont continué à attirer des souscriptions (+13,5 milliards d’euros), « les produits thématiques suscitant toujours l’engouement des investisseurs », précise Vanessa Bonjean, Analyste Senior de fonds actions chez Lyxor AM.

Flux sur les fonds UCITS européens au cours des 5 derniers trimestres (Md€)

Le positionnement actuel des gérants

Face à la crise actuelle, les experts de Lyxor AM notent que les gérants actions ont profité des dislocations de marché pour arbitrer quelques titres au sein de leur portefeuille. Toutefois, aucune réallocation massive n’a été observée « contrairement à la dernière crise boursière de 2008 », précisent-ils.

Néanmoins, la prudence reste globalement de mise face au manque de visibilité quant à l’impact du Covid-19 sur les croissances bénéficiaires des sociétés. Du reste, cette même prudence est également observée du côté des gérants obligataires qui font face à des choix complexes car « certaines entreprises dans le secteur Investment Grade verront leurs notes de crédit abaissées tandis que d’autres sur le segment High Yield devraient faire défaut ; cette période devrait donc renforcer l’importance de la sélection de titres de la politique de gestion des gérants », précise Philippe Mitaine.

RF , 28 avril

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés