›  News 

Baromètre des tendances sur le marché des ETF Smart Beta européens

Les Flux (NNA) se sont élevés à 4,1 milliards EUR pour l’ensemble de l’année 2015, un niveau proche du record de 2014 (4,4 milliards EUR). L’encours total sous gestion est en hausse de 49% par rapport à la fin de l’année 2014 et se monte à 15,1 milliards EUR.

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Si les ETF Smart Beta européens ont enregistré des flux conséquents en 2015, ils n’ont pu échapper à l’inflexion de tendance observée au deuxième trimestre.

Les Flux (NNA) se sont élevés à 4,1 milliards EUR pour l’ensemble de l’année 2015, un niveau proche du record de 2014 (4,4 milliards EUR). L’encours total sous gestion est en hausse de 49% par rapport à la fin de l’année 2014 et se monte à 15,1 milliards EUR [1]. En 2015, les flux à destination des ETF Smart Beta se sont essentiellement concentrés sur les ETF à approche fondamentale, à volatilité minimale et multifactoriels, les deux derniers types d’ETF bénéficiant respectivement de la hausse de la volatilité sur les marchés et de la recherche de rendements par les investisseurs.

Les flux à destination des ETF Smart Beta ont été relativement restreints au quatrième trimestre 2015, à 737 millions EUR, bien loin du record du premier trimestre (2 milliards EUR).

Un rebond a toutefois été observé en décembre par rapport aux faibles flux de novembre. Cette tendance contraste avec l’ensemble du marché européen des ETF, où même si les flux ont été faibles en novembre, ils sont été, en décembre,proches de leurs records de janvier. Les ETF d’allocation factorielle ont enregistré la plus forte croissance de l’année, les flux (1,5 milliard EUR) ayant pratiquement doublé par rapport à 2014 tandis que les investisseurs recherchaient de nouveaux moyens d’optimiser leurs rendements.

La perspective d’une volatilité accrue dans le sillage de la hausse des taux de la Fed après la fin du QE et les incertitudes entourant la croissance chinoise ont dopé les flux à destination des ETF à volatilité minimale, qui ont recueilli un quart des flux visant les ETF Smart Beta européens en 2015.

Les ETF à approche fondamentale, et en particulier les produits de dividendes et à revenus élevés, ont continué d’attirer des flux conséquents, à 1,6 milliard EUR, en raison d’une pénurie de rendements à l’échelle mondiale et d’un désir de tirer profit des réformes structurelles à l’oeuvre au Japon.

Définition des ETF Smart Beta : les stratégies Smart Beta sont des stratégies d’investissement fondées sur des règles, et non sur la capitalisation boursière. Afin de classer tous les produits qui appartiennent à cette catégorie, nous avons distingué 3 sous-ensembles. Le premier sous-ensemble regroupe les stratégies fondées sur le risque, qui reposent sur les méthodes de calcul de la volatilité et autres méthodes quantitatives. Le deuxième groupe englobe les stratégies fondamentales fondées sur le rôle économique que joue une entreprise, au moyen de ratios comptables, ou d’un Etat, au moyen d’indicateurs macroéconomiques. Enfin, le troisième sous-ensemble inclut les stratégies factorielles qui comprennent des gammes homogènes de produits à facteur unique et des produits à facteurs multiples spécialement conçus pour l’allocation factorielle.

François Millet , Marlène Hassine , Janvier 2016

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Notes

[1] Including ETFs on indices weighed by yield

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News L’Ircantec s’engage à contribuer à l’initiative Climate Action 100+

En 2015, l’Ircantec s’associait aux 400 investisseurs représentant près de 24 trillions de dollars sous gestion et signait la déclaration des investisseurs sur le changement climatique.

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés