›  News 

BNP Paribas et le Trésor Public proposent une solution pour la Grèce

BNP Paribas, à la tête d’un important groupe de travail réunissant plusieurs banques et le Trésor Public français, proposent aux créanciers de la Grèce de ne réinvestir que 70% des dettes arrivant à échéance…

Cette initiative n’a rien d’étonnant lorsque l’on sait que la France est le pays le plus exposé à la Grèce - cette exposition concernant majoritairement des créances sur le secteur privé- et que la BNPP est la banque la plus exposée sur la Grèce.

La proposition française vise à rendre le « rollover » plus attractif notamment pour les créanciers allemands qui se sont montrés jusqu’ici très réticents à cette idée sans « garantie » supplémentaire mais aussi pour l’Etat grec, en lui rallongeant les échéances des nouvelles dettes.

Selon le journal Lefigaro, la banque de la Chaussée d’Antin et le Trésor suggéreront aux créanciers privés de ne réinvestir que 70% des dettes qui seront remboursées par Athènes, ces 3 prochaines années. De surcroît, 50% seraient alloués à de nouveaux emprunts, émis cette fois pour une durée de 30 ans. Les 20% restants seraient placés sur une obligation zéro coupon sécurisée des titres de grande qualité.

Jusqu’ici, les scénarios envisagés consistaient pour les créanciers à réinvestir dans de nouvelles obligations grecques d’une maturité de 5 ans, après remboursement des titres arrivant à échéance. Le taux proposé pour les nouvelles obligations pourrait être proche de celui obtenu sur les marchés par le fonds européen de stabilité (FESF) mais il pourrait aussi, indique lefigaro, être variable, indexé sur un indicateur économique grec, comme le PIB.

Selon Lefigaro, cette proposition alternative devrait attirer beaucoup plus de monde et « repousser aux calendres grecques » les problèmes de financement d’Athènes. La proposition devrait être présentée ce lundi à Rome à l’occasion d’une réunion de l’IIF (International institute of finance) qui regroupe 400 banques du monde entier.

Steve Tui , Juin 2011

Lire aussi

Juin 2011

Note Comprendre la question grecque

L’objectif de ce court papier est de fixer simplement les idées sur la situation en Grèce. Il y a plusieurs problématiques posées. La première est celle de la croissance. Sans progression de l’activité, le rééquilibrage des finances publiques est très difficile à mettre en oeuvre. La (...)

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News CAMEO Energy et Eiffel Investment Group lancent un nouveau « White Bond »

CAMEO Energy lève 4,5M€ auprès d’Eiffel Investment Group, pour créer un « White Bond ». Par analogie aux Green Bonds dédiées au financement de la transition écologique, ce « White Bond » a pour objectif de répondre aux besoins spécifiques du financement des projets d’efficacité (...)

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés