›  News 

BEAC - Société Générale : Un placement hasardeux de 528 millions d’euros ?

Le placement à la Société Générale de 328 milliards de FCFA (528 millions d’euros) de la Banques des Etats d’Afrique Centrale serait parti en fumée...

Selon l’Agence Chine Nouvelle et le magazine « Jeune Afrique », la banque française aurait fait perdre environ 528 millions d’euros à la Banque des Etats d’Afrique Centrale, à travers un fonds commun de placements qui aurait fortement pâti des turbulences du marché.

A l’issue d’une réunion des Etats membres de la Communauté économique des Etats d’Afrique Centrale, les chefs d’Etat des six pays membres ont ordonné la suspension des transferts d’argent de la BEAC et ont ordonné une enquête et un audit sur cette perte historique pour un établissement bancaire africain sur les marchés financiers.

L’audit de la BEAC fait suite aux informations selon lesquelles plusieurs dirigeants auraient effectué ces placements en violation des statuts de la banque.

Le départ du gouverneur, notamment, serait à l’ordre du jour si l’audit confirme sa responsabilité. D’autant que le gouverneur semble avoir « préparé son coup ». Peu après son arrivée à la direction de la banque, il avait déclaré que « la BEAC est dans une situation de surliquidité et notre zone n’est pas très compétitive. Il serait donc intéressant de faire des placements ailleurs pour faire fructifier nos réserves ».

Le 17 décembre 2008, le conseil des ministres avait « exhorté le gouvernement de la banque à la prudence et au strict respect des dispositions prévues en matière de gestion des réserves de change officielles, en particulier dans le contexte actuel marqué par la persistance de la crise sur les marchés financiers internationaux ». L’argent avait déjà été placé !

Selon le communiqué final de la réunion des Etats membres, l’audit permettra de « réexaminer les modalités internes de fonctionnement et de faire la lumière sur la façon dont les dites opérations de placement ont été conduites ».

Aucun membre de la Banques des Etats d’Afrique Centrale n’était disponible pour confirmer ou infirmer ces allégations.

Si cette perte est confirmée, elle pourrait être désastreuse pour la région, et notamment La Centrafrique, pays le plus pauvre de cette zone économique, avec un budget minuscule de 167 milliards de FCFA (269 millions d’euros).

Next Finance , Février 2009

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

News Green Finance, le nouveau média de référence de la Finance Verte

Green Finance annonce le lancement officiel de son site internet et la tenue à Paris d’une conférence sur le thème de la Finance Verte avec les principaux acteurs institutionnels en décembre 2018.

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés