›  Interview 

Régis Bégué : « Nous investissons dans les entreprises et non pas dans des thématiques ou des secteurs »

Pour la 4ème année consécutive, Lazard Frères Gestion est récompensée par l’Alpha League Table. Déjà classée dans le top 20 des meilleurs gérants Actions en 2009, elle a progressé régulièrement (7ème en 2010 et 2ème en 2011) avant de remporter cette année le 1er prix...

Elle est ainsi reconnue comme la meilleure société de gestion en France pour sa capacité à générer de l’alpha dans sa gestion Actions. Régis Bégué, Responsable de la gestion et de la recherche Actions, revient pour nous sur les facteurs qui ont permis à la société de gestion d’être identifiée comme le meilleur Stock Picker du marché.

Qu’est-ce que l’alpha et que valorise-t-il ?

L’alpha est la mesure de la surperformance d’un fonds indépendamment de sa corrélation au marché ou de l’effet d’amplification possible sur ce marché. La génération d’alpha positif démontre notre capacité à profiter de la sous-évaluation pour un risque donné, c’est à-dire notre faculté à générer le plus de performance pour le moindre risque. C’est effectivement une caractéristique forte de notre gestion ; nous nous attachons à sélectionner des titres indépendamment de leur appartenance sectorielle et à valoriser le risque individuel.

Pouvez-vous l’illustrer ?

Prenons l’exemple des valeurs cycliques. Notre capacité à analyser leur structure financière, et leur aptitude à réagir en période de crise, nous a permis d’en sélectionner certaines jugées :
1) sensibles à la conjoncture économique, c’est-à-dire en mesure de saisir le rebond et
2) assez solides pour pouvoir sortir de la crise sans dilution massive pour l’actionnaire.

Une méthodologie axée sur la sélection de valeur

En effet, nous investissons dans les entreprises et non pas dans des thématiques ou des secteurs. Nous allouons du capital aux sociétés présentant la meilleure performance économique ou la plus forte capacité à accroître cette performance.
Notre méthodologie repose sur une analyse financière approfondie et réalisée en interne.
Nous rencontrons systématiquement les managements des sociétés dans lesquelles nous sommes investis. Cela représente, à nous tous, 50 à 100 visites de société par mois.

Nous rencontrons systématiquement les managements des sociétés dans lesquelles nous sommes investis. Cela représente, à nous tous, 50 à 100 visites de société par mois.
Régis Bégué

C’est ce qui caractérise le plus la gestion Lazard ?

Oui mais pas seulement. Notre organisation horizontale, basée sur la responsabilisation individuelle, est aussi très atypique. Chaque membre de l’équipe Actions est responsable d’un fonds ou d’une stratégie d’une part et, par ailleurs, de plusieurs secteurs pour lesquels il fait l’analyse de l’ensemble des valeurs qui les composent. Notre modèle d’analystes-gérants est quasi-unique.
Grâce à notre Table de négociation, nous bénéficions également d’une forte capacité à trouver de la liquidité dans le marché. Et un élément fort de notre gestion est la constance dans la méthodologie et les équipes. Cette stabilité nous a permis de pérenniser les performances.

Comment cela s’est-il traduit dans vos portefeuilles Actions ?

Dans notre gamme, notamment parmi les OPCVM distingués par l’Alpha League Table, Objectif Actions Euro et Norden surperforment leur indice de manière continue depuis plus de 4 ans et ce dans des situations très différentes.
Concernant des fonds plus agressifs et dépendants de leur environnement, Objectif Alpha Euro, Objectif Alpha Europe et Objectif Alpha USA ont beaucoup souffert de la panique excessive dans la 2ème partie de l’année 2011, mais ils ont déjà rattrapé plus de la moitié du chemin sur ce 1er trimestre ; en 2012, dans la phase de normalisation du marché, nous performons à nouveau fortement. Après une année 2011 marquée par le tremblement de terre, on peut aussi noter qu’Objectif Japon connaît un très bon début d’année 2012.

Qu’en est-il des fonds investis en petites et moyennes capitalisations ?

Ils ont été pénalisés, dans la dernière partie de l’année dernière, par la crise de liquidité qui avait ramené les valorisations à des niveaux très faibles. Mais notre sélection de titres nous a permis de générer de l’alpha sur Objectif Small Caps France et Objectif Small Caps Euro.

N’est-ce pas frustrant de générer de l’alpha avec des marchés en baisse ?

Nous naviguons dans un environnement qui a été très hostile. Toutefois, sur les 5 dernières années, nous avons construit un coussin dans la baisse qui nous permettra d’amplifier la hausse à venir. Notre gestion nous a permis, sur l’ensemble de notre gamme, de générer de l’alpha, d’amplifier la hausse dans les périodes de rebond et de limiter la baisse dans les phases plus difficiles. Nous allons donc conserver notre méthodologie et renforcer encore les équipes pour utiliser cette base de surperformance et l’accroître. Nous pensons que le marché, dans son ensemble, est très sous-évalué et qu’il présente de nombreuses opportunités attrayantes.

Des performances sur la durée également soulignées par l’European Funds Trophy ?

Effectivement, pour la deuxième année consécutive, Lazard Frères Gestion a obtenu le prix de la Meilleure société de gestion française et européenne. C’est ici l’ensemble des équipes qui est récompensé pour la qualité de sa gestion et la gamme de Lazard Frères Gestion pour la régularité de ses performances.

Next Finance , Avril 2012

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Interview Bertrand Alfandari : « La gamme BNP Paribas Easy comprend désormais 15 ETF ‘responsables’ »

Selon Bertrand Alfandari, Responsable du développement ETF chez BNP Paribas Easy, la société de gestion est toujours dans une dynamique très forte avec une collecte de 861 millions d’euros sur le premier trimestre de cette (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés