›  Opinion 

Référendum italien : Conséquences limitées sur le court et moyen terme

Selon Stefan Kreuzkamp, Directeur de la Gestion de Deutsche Asset Management, le résultat du référendum italien était attendu par le marché, même si la marge de la victoire du « non » s’est révélée plus haute que prévu.

Le résultat était attendu par le marché, même si la marge de la victoire du « non » s’est révélée plus haute que prévu. Pour autant, même avec la démission de Renzi, nous ne voyons que des conséquences limitées sur le court et moyen terme. La réaction du marché a été plutôt contenue. Le marché est davantage focalisé sur le problème des banques italiennes et sur l’annonce de la BCE qui aura lieu jeudi.

Les partis d’opposition italiens pourraient appeler à des élections anticipées en capitalisant sur leur succès de dimanche mais c’est le président de la République italienne qui décidera de la suite des évènements. Le plus probable selon nous serait un gouvernement de technocrates avant les élections de 2018, ou au moins avant que les nouvelles lois électorales ne soient clarifiées.

Nous n’anticipons pas un changement de stratégie à moyen terme de la BCE. Une extension du programme QE nous semble le scénario le plus probable.

Maintenant, le marché va regarder avec plus d’attention toute annonce de la BCE quant à une éventuelle réduction du programme d’ici la fin de l’année prochaine.

Cependant, la BCE pourrait être réticente à donner de telles indications dès sa réunion de jeudi. Néanmoins, nous présumons qu’elle va utiliser toute la latitude dont elle dispose dans le cas où les obligations d’Etat italiennes subiraient de nouvelles pressions au cours des prochains jours.

Stefan Kreuzkamp , Décembre 2016

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Chine : le pays le plus radical dans la lutte contre le changement climatique ?

Avec plus d’efforts à déployer et moins de temps à sa disposition, la Chine pourrait s’imposer comme l’un des leaders mondiaux de la lutte contre le changement climatique. L’analyse d’Anastasia Petraki, Responsable de la recherche en politiques chez (...)

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés