›  Interview 

Philippe Dutertre : « Au vue de la performance de nos fonds ISR, je dirais que l’ISR serait même un créateur d’Alpha »

Selon Philippe Dutertre, Directeur adjoint des Investissements chez AG2R LA MONDIALE, en matière d’investissement responsable, son groupe utilise à la fois la gestion en direct mais aussi la multigestion, à travers les services de deux conseils en investissement…

Next-Finance : Quel est le montant de vos encours investis en ISR ?

Philippe Dutertre : Les encours du groupe AG2R La Mondiale sont conséquents puisqu’ils s’élèvent aujourd’hui à près de 2,5 milliards d’euros, répartis sur l’ensemble des classes d’actifs. Ces montants ont fortement progressé ces dernières années puisque le cap du milliard d’euros a été franchi au mois de septembre 2010 ; notre 1er fonds ISR étant né quant à lui au tournant du siècle dernier. Je tiens à indiquer qu’en matière d’investissement responsable, notre groupe utilise à la fois la gestion en direct mais aussi la multigestion, à travers les services de deux conseils en investissement, Cedrus Asset Management qui a fait de l’ISR une spécialité et Mercer. Nous empruntons également la voie de l’intégration ESG pour la construction et la gestion des autres portefeuilles

Au vue de la performance de vos fonds, diriez-vous que ISR est rentable ?

Au vue de la performance de nos fonds ISR, je dirais que l’ISR serait même un créateur d’Alpha. Ainsi, par exemple, notre OPCM AG2R La Mondiale Oblig Euro ISR affiche sur 5 ans une performance de +33,63% contre +22,96% pour son indice de référence. Mais l’ISR est aussi une « boite à outil » au service de la construction de portefeuilles et de l’analyse des risques et des opportunités d’investissement. Une métrique et un reporting spécifique à l’ISR , lisible par les investisseurs et cohérents avec leur profil de risque est pour nous un axe de travail structurant.

Une métrique et un reporting spécifique à l’ISR , lisible par les investisseurs et cohérents avec leur profil de risque est pour nous un axe de travail structurant.
Philippe Dutertre, Directeur adjoint des Investissements chez AG2R LA MONDIALE

Quels sont chez vous, les critères de sélection d’un gérant ISR ?

Les enjeux attachés à la sélection d’un gérant ISR sont au nombre de deux. Il s’agit d’une part d’acculturer les meilleures pratiques des gérants français et étrangers et d’autre part de contribuer au développement de l’Investissement Socialement Responsable. Nous nous attachons ainsi à la densité de leur engagement ISR, à la robustesse du processus et aux sources d’alpha responsable qu’ils incarnent.

Certaines sociétés de gestion (Amundi) ont dénoncé un taux de sélectivité excessif par certaines agences et ne font plus noter leur fonds, comprenez-vous cette décision ? Etes vous attachés à la notation des fonds par des agences telles que Novethic ?

Je ne ferai pas de commentaires sur les décisions de nos confrères. Par contre, je peux vous dire que nous avons décidé d’inscrire nos fonds et processus ISR dans la démarche de labellisation Novethic. En effet, leur labellisation nous semble être très importante pour donner des repères en matière d’ISR aux investisseurs.

Nous avons décidé d’inscrire nos fonds et processus ISR dans la démarche de labellisation Novethic.
Philippe Dutertre, Directeur adjoint des Investissements chez AG2R LA MONDIALE

Des régions françaises ont lancé l’année dernière des obligations dites socialement responsable (notamment la région PACA et la région Nord-Pas de Calais). Quel est votre regard sur ce type d’obligations ? Etes-vous susceptibles d’y investir ?

De notre point de vue, il s’agit une bonne initiative. D’ailleurs, nous avons participé aux opérations relatives à deux de nos principaux bassins d’emploi , la région Nord-Pas de Calais, et la Région Ile de France et ce après avoir mené un examen attentif des promesses attachées à ces émissions d’obligations.

RF , Octobre 2013

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Interview Guillaume Abel : « L’ISR devient LE mode de gestion pertinent »

Selon Guillaume ABEL, Directeur du Développement de La Banque Postale Asset Management (LBPAM), l’ISR devient LE mode de gestion pertinent. LBPAM projette la création d’un fonds Green Bond cette année et de portefeuilles modèles ISR sur-mesure pour le suivi des mandats de certains (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés