›  Interview 

Muriel Tailhades du Chatelier & Romain Lahoste : « CCR Flex Patrimoine exploite pleinement la fourchette de flexibilité aux actions ! »

En 2008, le fonds n’a pas du tout été exposé aux actions contrairement à la majorité des fonds flexibles...

Vous êtes gérants du fonds CCR Flex Patrimoine, fonds de fonds flexible dont la gestion repose sur les principes de la finance comportementale. Vu le contexte de marché actuel, est-ce le bon moment pour investir dans un tel fonds ?

Muriel Tailhades du Chatelier : Oui c’est le bon moment car CCR Flex Patrimoine est aujourd’hui très investi en actions, avec 36% d’actions en portefeuille, proche de son taux maximum qui s’élève à 40%. Il est ainsi passé de 12% à 36% le 6 septembre dernier - tous les indicateurs étant positifs sauf celui du Japon. Nous profitons donc de la hausse des marchés actions qui pourrait se prolonger jusqu’à la fin de l’année si les mesures non conventionnelles de la FED sont à la hauteur des attentes du marché.

Parallèlement, nous sommes assez proches de nos seuils de coupure si les marchés se retournaient. CCR Flex permet donc aujourd’hui de bénéficier de la dynamique des actions tout en restant prudent.

Quels sont les avantages du fonds ?

Romain Lahoste : Le principal avantage est l’originalité de notre processus de gestion qui exploite la complémentarité entre une approche discrétionnaire (allocation, sélection de fonds) et une approche systématique (stop loss et indicateurs de tendance). Ce processus de gestion nous permet de bénéficier des tendances haussières de long terme tout en nous prémunissant des fortes baisses du marché grâce à une gestion des risques optimisée.

En 2008 [1], CCR Flex Patrimoine a réalisé une performance de 1,51% (part R), tandis que le marché perdait -25.77% sur cette même période (MSCI World en devises locales). A l’opposé en 2009, le fonds a capté une partie de la hausse en retournant sur les actions à partir de juin avec une performance de 6.54% sur la part R.

Et depuis le début de l’année ?

Muriel Tailhades du Chatelier : Depuis début 2010, nous sommes dans un marché qui évolue sans tendance marquée, dans un range assez large. Dans cette configuration de marché, CCR Flex Patrimoine affiche une performance de 4,75% [2]supérieure à celle du fonds général en euros avec une volatilité inférieure à 4%. La performance est essentiellement due à la partie discrétionnaire de notre processus de gestion, l’approche systématique ayant tendance à éroder un peu nos performances dans cette configuration du marché. Au total, sur un mini cycle boursier qui n’a pas été avare de secousses, CCR Flex Patrimoine a parfaitement rempli son contrat !

Qu’est ce qui fait votre particularité parmi tous les fonds flexibles proposés sur le marché ?

Romain Lahoste : Contrairement aux autres fonds de sa catégorie, CCR Flex Patrimoine exploite pleinement la fourchette de flexibilité aux actions. En 2008 par exemple, le fonds n’a pas du tout été exposé aux actions ce qui a été très bénéfique pour le fonds. A l’évidence, ce n’était pas dans le cas de la grande majorité des fonds flexibles de la catégorie « Mixed Asset Eur Flex-Global » de Lipper dont la performance moyenne est ressortie à - 26.82%.

La flexibilité du fonds constitue donc un réel garde fou. C’est également un moteur de performance : aujourd’hui nous sommes proches de notre allocation actions maximale sur CCR Flex Patrimoine (environ 36%) ainsi que sur CCR Flex Croissance (environ 90%).

Autre originalité : contrairement à la plupart des fonds flexibles qui restent relativement opaques, nous offrons à nos clients professionnels une grande transparence en publiant chaque semaine nos indicateurs.

Next Finance , Octobre 2010

Notes

[1] Du 11 juillet 2008, date de création du fonds, au 31 décembre 2008

[2] Performance de la part R au 19 octobre 2010 - la performance depuis la création de la part R étant de 13,06%

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Interview Guillaume Abel : « L’ISR devient LE mode de gestion pertinent »

Selon Guillaume ABEL, Directeur du Développement de La Banque Postale Asset Management (LBPAM), l’ISR devient LE mode de gestion pertinent. LBPAM projette la création d’un fonds Green Bond cette année et de portefeuilles modèles ISR sur-mesure pour le suivi des mandats de certains (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés