Inter Invest lance sa première offre FIP ISF dédiée au financement des entreprises dans les DOM

Inter Invest annonce le lancement du FIP INTER INVEST ISF 2015, nouvelle solution d’investissement dédiée aux particuliers soumis à l’ISF. En capitalisant sur son expertise du financement de l’outre-mer, Inter Invest apporte une alternative au crédit bancaire auprès de PME industrielles ou de services qui exercent leur activité dans les 2 principales zones géographiques des DOM (Océan Indien et arc Antilles-Guyane).

Avec 1,26 milliard d’actifs sous gestion (au 31/12/2014) et 8 agences dans les DOM-COM, Inter Invest bénéficie d’une véritable légitimité pour identifier les projets les plus performants.

En 25 ans d’expérience dans la gestion d’investissement à risques en loi Girardin, Inter Invest a financé plus de 14.400 entreprises financées, dont seulement 1,68% ont fait l’objet d’une liquidation judiciaire au 31/12/2014.

Cette capacité à sélectionner les entreprises pérennes représente un atout indéniable pour convaincre les investisseurs de financer les entreprises des DOM, moins sollicitées par les sociétés de gestion, et offrant de bonnes perspectives de rentabilité.

Points clés du FIP INTER INVEST ISF 2015

  • Accessible à partir de 1.000€
  • Réduction d’ISF de 50% plafonnée à 18 000€
  • 0% d’impôt sur les plus-values (hors prélèvements sociaux)
  • Diversification géographique : Réunion et Mayotte (Océan Indien), Guyane, Martinique et Guadeloupe (Antilles).
  • Expérience d’un opérateur reconnu du financement outre-mer

Les + du FIP INTER INVEST ISF 2015

  • Investissement à 50% minimum sous forme d’obligations convertibles

Les obligations convertibles permettent à l’investisseur de bénéficier d’un revenu fixe, sans qu’il soit garanti, grâce aux intérêts annuels et d’une meilleure protection en cas de défaillance de l’entreprise.

  • Les investisseurs bénéficient d’une attribution prioritaire de la performance du fonds

Les gérants du FIP INTER INVEST ISF 2015 percevront leur intéressement (carried interest) à la seule condition que les investisseurs bénéficient d’une rentabilité minimum de 10% nette de frais. (montant total des souscriptions initial majoré de 10% au terme de la durée de blocage)

Avertissement : investir dans le non coté comporte un risque de perte en capital et de mobilisation de son capital sur 5 années minimum. Il est indispensable de prendre connaissance de la notice des fonds avant toute souscription.

Next Finance , Avril 2015

tags
Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés