WiredScore lance SmartScore, le nouveau label international pour les immeubles intelligents

Déjà 70 immeubles engagés dans le label, appartenant à 44 propriétaires dans 7 pays dont Allianz Real Estate, AXA Investment Managers et Sefri-Cime, Gecina, Immovalor Gestion et RedTree Capital en France. Le label SmartScore a été développé en collaboration avec le WiredScore Smart Council, constitué de 90 utilisateurs, propriétaires et promoteurs...

Déjà 70 immeubles engagés dans le label, appartenant à 44 propriétaires dans 7 pays dont Allianz Real Estate, AXA Investment Managers et Sefri-Cime, Gecina, Immovalor Gestion et RedTree Capital en France.

Le label SmartScore a été développé en collaboration avec le WiredScore Smart Council, constitué de 90 utilisateurs, propriétaires et promoteurs, ce qui en fait le seul label créé par la filière immobilière et pour la filière immobilière.

Le nouveau label a été conçu en vue de définir ce que sont les immeubles intelligents et comment les développer, permettant aux propriétaires à la pointe du progrès technologique de communiquer sur la qualité d’usage de leurs immeubles.

WiredScore, l’expert mondial de la connectivité et de la technologie de l’immobilier, à l’origine du système d’évaluation de la connectivité des immeubles devenu une référence internationale, annonce aujourd’hui le lancement d’un nouveau label destiné aux immeubles intelligents ou “Smart buildings”, pour apporter une définition partagée, une méthode d’évaluation et éclairer les décideurs dans ce secteur en pleine progression.

Le label SmartScore a été développé en réponse à la demande croissante d’un cadre clair et partagé sur ce qu’est réellement un immeuble intelligent, et sur la manière dont ce cadre peut être appliqué. Le label SmartScore est ainsi signe de crédibilité et de confiance pour un secteur qui a souffert et souffre encore d’un manque de sens et de transparence en matière de transformation numérique. Le label offre une vision partagée de l’avenir des immeubles intelligents pour répandre des pratiques communes pour les multiples acteurs impliqués dans ces démarches.

SmartScore vient compléter les solutions de certifications existantes, et WiredScore travaille depuis un moment avec BREEAM, LEED, RESET et WELL pour créer des passerelles avec leurs certifications.

En effet, depuis un an, WiredScore mène des travaux importants en collaboration avec le WiredScore Smart Council, constitué de plus de 90 utilisateurs, propriétaires et promoteurs du monde entier, afin de développer un cadre destiné aux immeubles intelligents. Ses membres ont contribué à définir un approche des immeubles intelligents centrée sur les plus-value pour les utilisateurs : efficacité opérationnelle, durabilité et respect de l’environnement, expérience utilisateur, et pérennité.

70 immeubles situés dans 7 pays et appartenant à 44 propriétaires à travers le monde se sont déjà engagés dans la démarche de labellisation SmartScore. Parmi ces pionniers de l’immobilier figurent Allianz Real Estate, Art-Invest Real Estate, AXA Investment Managers and Sefri-Cime, Battersea Power Station Development Company, Benson Elliot, Bentall Green Oak, Boston Global Investors, British Land, CA Immo, Carttera, CEG, Columbia Property Trust, Commerz Real, Covivio, Derwent London, Dream Office REIT, EDGE, Gecina, Great Portland Estates, Greystar Real Estate Partners, HFD Property Group, Immovalor Gestion, Ivanhoe Cambridge and Hines, KingSett Capital, Legal & General, M&G Real Estate & Nuveen Real Estate, McLaren, MOMENI Gruppe, Morgan Stanley Real Estate Investing (MSREI), JLL and Anchor Line Partners, Nuveen Real Estate, Ponte Gadea, Quadrant, Quadrum Global, RedTree Capital, Royal London Asset Management, Rudin Management Company, SIGNA Real Estate, Skanska, Standard Life Aberdeen, The John Buck Company, U+I.

En France, les immeubles engagés dans la démarche de labellisation SmartScore sont notamment 2 Erables, 21 Paix, 25 Matignon, Boétie, DREAMVIEW, Eiffel, EMBLEM, L’OFFICINE et le Siège de Gecina.

Le label SmartScore est lancé à un moment crucial pour le marché, alors que propriétaires et locataires d’immeubles doivent travailler ensemble pour inciter les employés à revenir travailler dans les bureaux. Les immeubles intelligents joueront un rôle essentiel dans la création d’espaces de travail plus attractifs, efficaces et durables, où les individus peuvent se retrouver et collaborer, bénéficier des meilleures conditions de travail et gagner en productivité.

Ainsi, un nouveau rapport de WiredScore, Sustainable, future-proofed and connected – the office beyond 2021, (« Durabilité, évolutivité et connectivité : les bureaux au-delà de 2021 »), révèle que les employés privilégient des espaces de travail intelligents, sociables et durables, offrant des expériences inégalées dans leur environnement de travail à domicile. Entres autres résultats, plus d’un quart (26 %) attendent de leurs bureaux qu’ils disposent de technologies dernier cri ; environ un tiers (30 %) indiquent qu’ils souhaiteraient disposer de services numériques favorisant la culture d’entreprise en les aidant à savoir quels collègues sont au bureau et à quel endroit ; et près des deux tiers (63 %) déclarent qu’il est important de pouvoir travailler dans un bureau s’inscrivant dans une démarche de développement durable.

« En tant que membre du WiredScore Smart Council, nous avons participé à la construction du label SmartScore appliqué aux bâtiments intelligents et engagé dans cette démarche deux immeubles particulièrement représentatifs de notre marque YouFirst, dont notre siège social. Ce label constitue pour nous une opportunité d’accélérer notre ambition d’offrir à nos clients des immeubles performants avec un haut niveau de service et une expérience humaine enrichie. » déclare Sabine Desnault, Directrice Exécutive R&D, Innovation et RSE, Gecina.

« SmartScore met en évidence l’importance du smart building pour la valorisation des bâtiments par les usages. Cette approche est tout à fait en ligne avec les travaux que mène la SBA depuis des années. Les 2 organisations travaillent d’ores et déjà à établir des passerelles entre les cadres de référence technique de la SBA et le label SmartScore. » observe Emmanuel François, Président de la Smart Building Alliance.

« Le secteur de l’immobilier et les exigences des locataires ont substantiellement évolué au cours de l’année écoulée. Une approche “intelligente” est indispensable pour les propriétaires qui souhaitent offrir les expériences et la valeur ajoutée que l’on attend d’eux désormais. Notre ambition est de donner du sens à l’utilisation des technologies dans les immeubles, et créer les conditions d’une transformation numérique effective et durable. », déclare Frédéric Motta, Directeur Général de WiredScore France. « Avec SmartScore, pensé avec les décideurs immobiliers, la filière dispose enfin d’un cadre lui permettant de tirer tous les bénéfices des immeubles intelligents. »

Next Finance , 21 avril

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés