›  Opinion 

Une semaine cruciale pour le Merger Arbitrage ?

Malgré des conditions de marché favorables depuis début juillet, l’aplatissement de la courbe des bons du Trésor suscite des interrogations quant à la probabilité d’une récession américaine à moyen terme. Les enquêtes réalisées auprès des gérants de fonds laissent penser que les investisseurs ont dernièrement péché par excès de prudence...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Malgré des conditions de marché favorables depuis début juillet, l’aplatissement de la courbe des bons du Trésor suscite des interrogations quant à la probabilité d’une récession américaine à moyen terme. Les enquêtes réalisées auprès des gérants de fonds laissent penser que les investisseurs ont dernièrement péché par excès de prudence, dans le contexte d’une escalade de plus en plus probable des tensions commerciales.

Ces derniers temps, au sein de l’univers des hedge funds, les fonds CTA et L/S Equity ont surperformé. Les premiers ont tiré parti de l’augmentation des cours des actions, mais aussi de l’appréciation du dollar américain.

Les seconds ont été soutenus par leur bêta de marché ainsi que par le rebond des titres momentum. Les fonds Event-Driven ont sous-performé, à la fois sur la semaine écoulée et depuis fin juin, la poerformance de la stratégie ayant été tirée à la baisse par les fonds Special Situations.

Depuis le début de l’année, les fonds Merger Arbitrage ont signé de meilleurs résultats que leurs homologues Special Situations. Mais un jalon majeur dès cette semaine pourrait avoir des répercussions sur leurs performances. L’offre d’achat au comptant de 44 milliards de dollars émise par Qualcomm et visant NXP Semiconductors doit arriver à expiration cette semaine et le nouveau super régulateur chinois (SAMR) n’a toujours pas donné son feu vert. La transaction, la plus importante jamais observée dans le secteur des semi-conducteurs, semble être la victime de la guerre commerciale faisant rage entre Washington et Pékin, bien que la SAMR ait approuvé cette année des transactions plus modestes dans ce même secteur impliquant des entreprises américaines, à l’image de la fusion entre Microchip et Microsemi.

La SAMR peut encorte retarder l’approbation de la transaction avant son expiration le 25 juillet mais il semble que Qualcomm ne cherche pas à prolonger son offre. Le risque d’une annulation majeure plane sur l’opération mais de notre point de vue, l’impact sur la performance des fonds Merger Arbitrage devrait être gérable. Plusieurs gérants de fonds ont en effet réduit de façon significative leur exposition à la transaction. De plus, la prime de transaction dépasse 20% (soit l’écart entre l’offre d’achat, fixée à 127,5 dollars par action, et le cours actuel de l’action NXP), ce qui nous semble bien intégrer les risques. Enfin, la probabilité d’une contagion sur d’autres segments des portefeuilles nous semble limitée.

Selon nous, la stratégie Merger Arbitrage demeure attrayante dans les conditions de marché actuelles (corrélation réduite aux rendements des actions, faible volatilité) et le risque représenté par NXP semble contenu.

Lyxor Research , 25 juillet

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés