Taux de vacance en baisse et développement de l’investissement international : Paris La Défense confirme son attractivité

Paris La Défense, quartier d’affaires européen de référence, conserve son leadership et continue de séduire entreprises et investisseurs internationaux. Sa métamorphose progressive en véritable quartier de vie et l’arrivée prochaine de nouveaux objets immobiliers emblématiques ont dynamisé l’attractivité du territoire.

Un taux de vacance à un niveau historiquement bas

Avec un taux de vacance à 4,3 % (source CBRE), Paris La Défense affiche son optimisme. Alors que l’offre immédiate disponible diminue dans le quartier d’affaires, signe de l’attractivité croissante de Paris La Défense, la livraison des prochaines tours (Trinity, Alto, Landscape...) est grandement attendue. Elle va proposer une offre de très haut niveau répondant aux exigences des utilisateurs internationaux. Près de 140 000 m2 seront ainsi mis sur le marché d’ici moins d’un an. Ils s’ajouteront aux 145 000 m2 immédiatement disponibles aujourd’hui.

« Les prochaines livraisons de 2019 et 2020 viendront proposer de nouvelles grandes surfaces neuves à La Défense, offre très recherchée sur le marché francilien. Les tours telles qu’Alto ou Trinity répondent à la demande croissante d’un immobilier neuf de haute qualité dans le Grand Paris. » observe Marie-Célie Guillaume, Directrice générale de Paris La Défense.

Un volume de demande placée conséquent, des dynamiques contrastées

2018 est une année historique sur le secteur Nanterre / La Garenne-Colombes avec 140 500 m2 placés. L’année a été marquée par deux transactions majeures : l’Archipel (futur siège de Vinci, développé en compte propre sur 62 500 m2 et Technip FMC qui occupera 48 500 m2 dans l’immeuble Origine développé par Icade. Cette dynamique nouvelle est le fruit d’un travail au long cours de l’aménageur, qui permet peu à peu la création d’une nouvelle centralité à La Défense. La Grande Arche ne clôt plus le quartier d’affaires, mais est en passe d’en devenir le centre.

La demande placée sur le secteur de La Défense s’élève à 139 900 m2 (périmètre de l’OIN). Si les grandes transactions d’utilisateurs ont été moins importantes en 2017, 2018 est marquée par la solidité et le dynamisme des petites et moyennes surfaces, ainsi que par l’arrivée de l’Autorité Bancaire Européenne dans la Tour Europlaza courant 2019, un signal très positif pour Paris dans le contexte du Brexit.

Les investisseurs internationaux ré-investissent le territoire

En 2018, les investissements en immobilier de bureaux au sein du quartier d’affaires ont représenté 2,5 milliards €, soit un volume très largement supérieur à la moyenne décennale. Après une année 2017 dominée par les investisseurs domestiques, 63% des volumes investis sont le fait d’investisseurs internationaux : acquisition par le fonds souverain singapourien GIC de la Tour Ariane, vente de Window à Oxford Properties Group, fonds de pension canadien, et la vente de la Tour Aurore à Aermont Capital LLP, fonds d’investissement britannique.

Next Finance , 8 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés