Seul un Français sur deux prête attention à la plomberie lors de l’achat d’un bien immobilier !

A l’occasion de la journée mondiale de la plomberie qui se tiendra ce mercredi 11 mars, Liberkeys, agence digitale immobilière, s’est intéressée au degré de vigilance des Français vis-à-vis de la plomberie lors de l’achat d’un bien immobilier. Elle dévoile aujourd’hui les résultats inédits de ce sondage...

Quelles sont les points de vigilance des Français au moment de l’achat d’un bien immobilier ? L’état de la plomberie figure-t-il parmi ces points de vigilance ?

A l’occasion de la journée mondiale de la plomberie qui se tiendra ce mercredi 11 mars, Liberkeys, agence digitale immobilière, s’est intéressée au degré de vigilance des Français vis-à-vis de la plomberie lors de l’achat d’un bien immobilier. Elle dévoile aujourd’hui les résultats inédits de ce sondage représentatif réalisé par l’Institut Poll&Roll auprès de 500 Français du 05/03/2020 au 09/03/2020. Le sondage est accompagné de conseils de Thomas Venturini, co-fondateur de Liberkeys.

Un Français sur deux ne porte pas de vigilance sur l’état de la plomberie lors d’un achat immobilier

Alors que selon une récente enquête (enquête Flatlooker - fev 2020) la plomberie est le poste de dépenses imprévues le plus important chaque année pour un propriétaire immobilier, seul 1 Français sur 2 fait réellement attention à l’état de la plomberie d’un bien lors son achat.

Pour la majorité des Français, les trois critères prioritaires de vigilance lors d’une visite sont l’isolation (93%), le chauffage (74%) et l’électricité (70%). Finalement, la plomberie n’arrive qu’en quatrième position des critères, tout juste devant la connectivité des lieux (internet haut débit/Fibre optique) ...

Plus d’un français sur quatre a déjà rencontré un problème de plomberie

Ce manque de vigilance vis-à-vis de la plomberie est d’autant plus dommageable que la plomberie fait partie du top 3 des pannes rencontrées par les propriétaires. 1 Français sur 4 (26%) déclare ainsi avoir été touché par un problème de plomberie. Celle-ci se situe juste après les problèmes d’isolation (fenêtres, toiture, etc.) cochés par 31% des répondants et les problèmes liés à internet haut débit / fibre optique rencontrés par 29% des sondés.

Enfin, si les Français sont particulièrement vigilants quant à l’état de l’électricité, ils ne sont en réalité que 17% à avoir rencontré un problème d’électricité.

La plomberie dans le top 3 des problèmes pénalisants

Alors que 26% des Français ont été confrontés à un problème de plomberie, celui-ci n’est pas le plus pénalisant à leurs yeux. Il ne se situe d’ailleurs qu’en troisième position, cité par 17% des Français. Fuite d’eau ou coupure d’électricité, c’est finalement l’électricité qui remporte le plus de suffrage. Presque 50% des sondés, soit 1 Français sur 2, considèrent que la panne d’électricité est le problème le plus pénalisant suivi d’une panne de chauffage (21%). Quant aux problèmes d’isolation et d’internet, ils trônent tout en bas du classement avec respectivement 9% et 4% des suffrages.

Analyse et conseils de Thomas Venturini, co-fondateur de Liberkeys

Contrairement à l’électricité, le chauffage, et l’isolation, l’état de la plomberie ne figure pas dans les documents techniques obligatoires lors d’une vente immobilière. Pourtant, une plomberie en mauvais état provoque de multiples problèmes (dégât des eaux, fuite, humidité, etc.) qui peuvent couter très cher aux acquéreurs.

Avant d’acquérir un bien immobilier, il faut donc bien veiller à vérifier l’état de la plomberie et pour ce faire, il n’y a pas besoin d’être un plombier certifié ! Il suffit de bien regarder toutes les arrivées d’eau et vérifier s’il y a des tâches ou fissures sur les murs et le plafond, des traces d’humidité.

Il faut également bien penser à se renseigner auprès du propriétaire actuel ou du syndic de copropriété pour connaître les antécédents en matière de travaux et dégâts des eaux. Cette démarche permet d’éviter les mauvaises surprises et parfois de négocier le prix d’achat car les coûts engagés pour la rénovation d’une salle de bain, par exemple, varient entre 10 000€ et 20 000€ (source Travaux.com).

Next Finance , 10 mars

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

© Next Finance 2006 - 2020 - Tous droits réservés