›  ISR  ›  Note 

Selon Moody’s, les émissions d’obligations vertes atteindront 200 milliards de dollars en 2019 au niveau mondial

Selon Moody’s, les émissions d’obligations vertes atteindront 200 milliards de dollars en 2019 au niveau mondial, soit une prévision d’augmentation de 20% par rapport à l’an dernier. Malgré un ralentissement de la croissance en 2018, nous constatons un certain nombre de facteurs positifs pour 2019 mais aussi pour les années suivantes.

L’intérêt grandissant pour le développement durable stimulera également le dynamisme des obligations étiquetées ESG. De plus, l’harmonisation des normes internationales des obligations vertes mondiales et la normalisation des rapports d’impact sur l’environnement vont soutenir le développement du marché.

  • Les émissions d’obligations vertes atteindront 200 milliards de dollars en 2019 au niveau mondial. Nous nous attendons à une croissance d’environ 20% du marché des obligations vertes cette année, après une croissance modérée de 6% en 2018 (167 milliards de dollars). Les facteurs contribuant à la croissance en 2019 et au-delà reposent sur la demande des investisseurs, la préoccupation grandissante des gouvernements face au changement climatique et le nombre croissant de nouveaux émetteurs d’obligations vertes. Précisons que les émissions en 2018 ont été inférieures à nos prévisions initiales de 250 milliards de dollars, principalement en raison de la baisse des émissions obligataires mondiales.
  • La croissance du marché s’accompagnera d’une diversification plus importante, ce qui aidera le marché à devenir plus mature avec le temps. Initialement dominé par les banques de développement supranationales, le marché des obligations vertes est désormais devenu de plus en plus diversifié en termes de secteur, de région et d’utilisation des montants collectés.
  • Une plus grande attention portée à la durabilité soutiendra la croissance d’autres obligations libellées. Ainsi, les émissions d’obligations sociales et de développement durable ont connu une croissance rapide ces dernières années, avec des montants d’émission atteignant 13,5 milliards de dollars pour les obligations sociales et 16,8 milliards de dollars pour les obligations de développement durable en 2018. Les émissions d’obligations vertes, sociales et de développement durable ont totalisé 198 milliards de dollars en 2018, contre 177 milliards de dollars l’année précédente. Les émetteurs et les investisseurs sont également de plus en plus concernés par les impacts de leurs investissements sur les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.
  • L’harmonisation des normes internationales sur les obligations vertes pourrait stimuler la croissance du marché. En effet, les intervenants expriment de plus en plus le besoin d’un standard mondial à l’échelle mondiale pour maintenir et accélérer la croissance du marché à long terme. Les travaux en cours de la Commission européenne pour créer une norme de financement durable et les principes associés d’une taxonomie peut être une étape importante dans cette voie.
  • La normalisation des rapports d’impact peuvent également favoriser la croissance du marché. Nous nous attendons à une demande continue des investisseurs pour une plus grande comparabilité mais aussi une meilleure qualité des informations relatives à ces impacts. Les travaux menés par l’International Capital Market Association et d’autres groupes orienteront progressivement le marché vers une harmonisation dans ce domaine.

Anna Zubets-Anderson , Jim Hempstead , Matthew Kuchtyak , Ram Sri-Saravanapavaan , 4 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

ISR CDC Climat, au service de l’économie du changement climatique

Filiale de la Caisse des Dépôts, CDC Climat développe des services aux marchés du carbone, investit dans des actifs carbone et son équipe de recherche mène des analyses indépendantes et neutres, à destination des pouvoirs publics, des acteurs du marché et du grand (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés