›  Opinion 

Sécheresse estivale pour les actions

Nous réduisons notre allocation en actions mondiales à une sous-pondération. La sévérité des grandes banques centrales fait pression sur les marchés. L’aggravation des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et les secousses italiennes devraient se prolonger durant l’été.

Nous réduisons notre allocation en actions mondiales à une sous-pondération. La sévérité des grandes banques centrales fait pression sur les marchés. L’aggravation des tensions commerciales entre les Etats-Unis et la Chine et les secousses italiennes devraient se prolonger durant l’été. Nous augmentons la part des valeurs défensives, notamment à travers le secteur de la santé.

Nous relevons notre allocation en actions japonaises à un maximum de surpondération. La politique monétaire de la banque centrale reste très accommodante et les valorisations du marché comptent parmi les moins chères des pays développés. La pause économique devrait être de courte durée.

Nous réduisons les actions européennes de surpondérées à neutres. La croissance de la zone connaît une pause prolongée. L’instabilité politique italienne et les menaces de barrières douanières pourraient amener de la volatilité dans les prochains mois.

Nous restons prudents face aux actions américaines. Les attentes bénéficiaires sont trop élevées. La banque centrale resserre sa politique monétaire, et la hausse du dollar pourrait peser sur les résultats.

Nous prenons une position acheteuse sur les taux. Les taux américains ont déjà fortement monté et l’inflation ne devrait pas encore progresser sensiblement. Nous demeurons en revanche prudents face aux taux européens, en raison de leur niveau.

Nous conservons notre position acheteuse en dette émergente en monnaies locales. Les rendements offerts par la classe d’actifs sont élevés et les devises largement sous-valorisées. Les premiers signes d’une embellie économique sont apparus.

Enfin, le marché du high yield européen reste encore trop cher et nous le sous-pondérons.

Frédéric Rollin , 24 juillet

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés