›  Opinion 

Pourquoi l’or et l’argent pourraient être prêts pour une envolée

Ned Naylor-Leyland, responsable de la stratégie Or et Argent chez Jupiter AM , explique pourquoi le prix de l’or pourrait approcher un point d’inflexion et ce que cela signifierait pour l’argent et les actions minières.

L’or a avoisiné son niveau actuel (en dollars US) quatre fois depuis 1971 sur une base corrigée de l’inflation. Plus récemment, il y a deux ans, le prix nominal était de près de 2 100 $/oz et nous sommes maintenant un peu en dessous de 2 000 $/oz.

Il me semble qu’il y aura probablement une rupture du prix de l’or qui prendra de l’ampleur. Pourquoi maintenant ? Parce que le prix de l’or évolue dans la direction opposée aux taux d’intérêt réels (taux d’intérêt que paie une obligation après les effets de l’inflation). Les taux d’intérêt réels sont négatifs en ce moment, car l’inflation est élevée et les taux d’intérêt sont bas. Cela signifie que la plupart des détenteurs d’obligations du gouvernement américain bénéficient d’un taux d’intérêt réel négatif.

Les gens s’intéressent à l’or parce qu’ils s’inquiètent de leur futur pouvoir d’achat. Pour l’instant, le marché se demande encore si la Réserve fédérale américaine (Fed) sera en mesure de relever les taux d’intérêt jusqu’à sept fois cette année et si l’inflation s’affaiblira de manière significative. À notre avis, c’est la raison pour laquelle l’or n’a pas encore connu d’envolée - le marché se concentre sur des observations relativement belliqueuses. L’élément déclencheur pour l’or pourrait être lorsque l’inflation surprend à la hausse ou que le marché accepte que sept hausses de taux d’intérêt aux États-Unis, soient un peu trop agressives. Cela conduirait selon nous à une envolée du prix de l’or.

Nous considérons l’or comme de « l’argent sans risque ». Les banques centrales aussi. Voilà pourquoi elles ont généralement d’énormes réserves d’or. Elles savent ce qui est risqué et ce qui ne l’est pas. Nous pensons que l’or mesure le pouvoir d’achat futur de chaque monnaie émise par les gouvernements. C’est la raison pour laquelle vous les voyez toutes se dégrader à des vitesses différentes par rapport à l’or. Les gens disent que l’or n’a pas de valeur, mais nous pensons que l’or valorise tout le reste.

La demande d’or physique augmente, elle a d’ailleurs augmenté de manière très constante tout au long de ma carrière, car les individus veulent posséder de l’or physique comme couverture et que les banques centrales en achètent davantage.

Le marché de l’argent est dix fois moins important que celui de l’or, mais le prix de l’argent est fortement corrélé à celui de l’or. Je pense que lorsque l’or sortira de l’ornière, vous verrez la participation augmenter de manière significative sur le marché, et l’argent surperformera également. Et ce, de manière très significative, selon nous. Contrairement à l’or, où tout l’or extrait est disponible sur le marché, ce n’est pas le cas de l’argent, qui est consommé par l’industrie et en petites quantités par les investisseurs. Le marché de l’argent a tendance à être plus volatil que celui de l’or, mais dans l’ensemble, l’argent suit le mouvement de l’or.

Nous sommes convaincus que les investisseurs ont tout intérêt à détenir des lingots d’or et d’argent ; les actions minières offrent théoriquement plus d’avantages, mais comportent aussi certainement plus de risques de perte. Cependant, lorsque la participation au marché de l’or physique sera plus large, nous pensons que la valorisation des actions des mineurs en bénéficiera.

Ned Naylor-Leyland , 4 mai

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Chine : le pays le plus radical dans la lutte contre le changement climatique ?

Avec plus d’efforts à déployer et moins de temps à sa disposition, la Chine pourrait s’imposer comme l’un des leaders mondiaux de la lutte contre le changement climatique. L’analyse d’Anastasia Petraki, Responsable de la recherche en politiques chez (...)

© Next Finance 2006 - 2022 - Tous droits réservés