›  Opinion 

Les perspectives économiques et financières en Chine, pour l’année du chien

Nous sommes optimistes en ce qui concerne l’économie chinoise et les différentes classes d’actifs pour la nouvelle Année du Chien. Les opportunités existent toujours sur les actions chinoises et sur les marchés de dettes.

Nous analysons ici plus en détails l’économie, les marchés actions et les marchés obligataires chinois.

L’économie chinoise

La croissance du PIB de 6,9% en 2017 a marqué la première accélération de la croissance chinoise depuis 2011. La plupart des investisseurs en 2017 ne s’y attendaient pas. Nous estimons que cette croissance généralisée se poursuivra en 2018, tout en étant plus modérée que lors des années précédentes. L’activité de crédit devrait connaître une accalmie en raison du désendettement, du renforcement de la régulation et du resserrement des conditions de crédit dans certains cas.

Deutsche AM prévoit toujours une croissance de 6,5% du PIB chinois en 2018. Les indices PMI restent solides, tout comme les chiffres du commerce extérieur, en particulier en ce qui concerne les importations de matières premières. L’inflation devrait par ailleurs augmenter après avoir atteint un niveau bas, mais sans dépasser les objectifs de la PBOC. La restructuration économique et la libéralisation des marchés de capitaux devraient se poursuivre en s’accompagnant d’une réorientation du crédit vers des sociétés en meilleure santé. Des risques économiques subsistent toutefois, pouvant venir d’une réglementation financière trop stricte ou d’une politique trop restrictive à l’égard du marché de l’immobilier. Ces éventuels risques, s’ils surviennent, devraient néanmoins être correctement gérés par le gouvernement. Les restrictions commerciales américaines resteront également un sujet à surveiller avant les élections de mi-mandat aux États-Unis. Dans l’ensemble, nous prévoyons un environnement de croissance qui restera solide en Chine et offrira des opportunités d’investissement en 2018.

Marchés actions

Les marchés actions connaissent depuis peu une correction à l’échelle mondiale, et la Chine aborde la période du Nouvel An chinois où la liquidité des marchés est souvent faible, se traduisant par des marchés plus volatils à Hong Kong et sur le continent. Nous nous prévoyons donc une poursuite de cette volatilité dans les prochaines semaines, les investisseurs étant également prudents avant la tenue du Congrès du Parti communiste en mars. L’inclusion des actions « A » aux indices MSCI, qui aura lieu en mai, pourrait néanmoins apporter un soutien ultérieur à ce marché. Nous anticipons par ailleurs une croissance à deux chiffres des bénéfices d’entreprises du MSCI China en 2018. La récente correction du marché offre donc des opportunités d’achats grâce à des valorisations désormais moins élevées qu’auparavant. L’environnement économique, comme souligné, reste également positif pour les actifs à risque.

Nous continuons donc de surpondérer les actions chinoises au sein de nos portefeuilles d’actions émergentes en privilégiant les secteurs de la finance, de l’immobilier, de la consommation, de l’Internet et de certaines matières premières.

Marchés obligataires

Comme les marchés actions, les marchés obligataires ont connu une récente correction. Les prises de bénéfices sur les taux et le crédit ont induit une plus grande volatilité. Cette correction était toutefois nécessaire pour préserver un environnement sain dans une optique de moyen-long terme. Les marchés pourraient connaître d’autres baisses à court terme, mais la Chine restera cette année une force motrice en termes d’émission de dettes avec plus de la moitié des nouvelles émissions attendues. Nous estimons que 250 à 300 milliards de dollars de titres obligataires seront émis en Asie cette année, principalement dans la catégorie « High Yield » et principalement en provenance de Chine. Les entreprises chinoises ont activement restructuré leur bilan tout en privilégiant les canaux de financement non bancaires. Nous considérons donc la récente correction des marchés obligataires comme une opportunité d’achat compte tenu de la hausse des rendements.

Les investisseurs devront rester sélectifs et tactiques. Les marchés chinois devraient parvenir à effacer leur récente correction et les opportunités d’investissement devraient donc persister au cours de l’Année du Chien. Kung Hei Fat Choy !

Sean Taylor , 19 février

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2018 - Tous droits réservés