›  Opinion 

Les fonds d’investissement alternatifs dédiés à l’immobilier, une solution de diversification attractive

Investir dans l’immobilier ne se résume pas aux placements Pinel, aux SCPI, ni aux opérations de « club deals » accessibles à un cercle limité à partir de montants élevés. Les fonds d’investissement alternatifs dédiés à l’immobilier sont une solution d’investissement qui présente de nombreux atouts.

Accès au secteur immobilier

Le principe est simple : une société de gestion de portefeuille crée un fonds dédié à l’immobilier et en structure la composition (typologie de projets, zones géographiques…). Au moyen de Fonds Commun de Placement à Risque (FCPR), il est ainsi possible d’investir au sein d’un portefeuille diversifié lui-même investi dans des opérations immobilières (promotion, réhabilitation, aménagement foncier par exemple) portées par des professionnels de type marchands de biens ou promoteurs immobiliers.

La résilience du marché immobilier est remarquable et l’intérêt des investisseurs pour ce secteur est en plein essor. Investir dans des fonds dédiés à l’immobilier et décorrélés des classes d’actifs traditionnelles offre en effet la possibilité de bénéficier d’actifs tangibles tout en étant éloigné de la volatilité des marchés financiers.

Cette solution apporte une alternative à des particuliers afin d’allouer une partie de leur patrimoine vers des actifs qui ne sont pas exposés aux marchés financiers. L’intégration d’un fonds FCPR à l’offre d’une société de gestion de patrimoine permet une diversification du patrimoine.

Mutualisation du risque

Cette méthode de financement permet ainsi au grand public d’investir dans des projets immobiliers importants tout en mutualisant leur apport en financement et leur risque. Avec un ticket d’entrée accessible (20 000 euros), un particulier peut désormais prendre part à des projets immobiliers d’envergure.

Compte tenu de cette spécificité décisive, c’est une solution de placement qui rencontre un fort succès. En souscrivant par exemple via un PEA-PME, un contrat d’assurance-vie ou bien au nominatif pur pour les sociétés à l’IS, ces souscriptions permettent ainsi le financement de plusieurs dizaines d’opérations immobilières. Des projets qui sont généralement déployés sur l’ensemble du territoire national par des PME parisiennes ou régionales matures, sélectionnées avec soin selon des critères financiers mais également extra-financiers (ESG).

Rendement potentiel attractif [1]

Le dernier avantage : le rendement visé. Ce financement en fonds propres ou quasi-fonds propres complète le financement bancaire demandé sur ce type d’opérations. Enfin, les FCPR dédiés au secteur immobilier offrent une opportunité de diversification intéressante sur un horizon de placement court, inférieur à 5 ans en moyenne voire pour certains fonds à 3 ans, à comparer aux 8 ans recommandés pour une SCPI par exemple.

En outre, les FCPR offrent une fiscalité avantageuse [2] grâce à l’application du prélèvement forfaitaire unique (PFU) de 30 %, leur éligibilité à l’assurance vie ainsi qu’aux plans PEA-PME.

En somme, les FCPR représentent une opportunité d’investissement diversifiée, dans un secteur résilient et au rendement potentiellement attractif. De nombreux atouts pour des investisseurs en quête de nouvelles solutions.

David El Nouchi , Géraldine Wersy , 27 mai

Notes

[1] Le FCRP présente un risque de perte en capital (capital non garanti)

[2] Il est rappelé que les avantages fiscaux éventuels sont délivrés en contrepartie (i) d’un risque de perte en capital et (ii) d’un risque d’illiquidité.

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2021 - Tous droits réservés