›  Opinion 

Les actions américaines demeurent attractives !

En dépit de la dégradation de la note de la dette américaine et des inquiétudes que suscite l’économie américaine, Mike Clarfeld, gérant chez ClearBridge Advisors, filiale de Legg Mason, demeure optimiste à l’égard des actions américaines...

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Dividendes

« Malgré un contexte international très incertain, les actions américaines nous semblent attrayantes. Les entreprises affichent une santé florissante, les marges bénéficiaires surfent sur des plus hauts historiques, les bilans sont solides et les flux de trésorerie abondants. »

« Pour les investisseurs, les dividendes constituent l’un des principaux atouts des actions. Se situant à des niveaux particulièrement intéressants, les dividendes pourraient en effet tirer les performances futures. Dans l’univers des grandes capitalisations, où, selon nous, se trouvent les meilleures opportunités, il est possible d’investir dans des sociétés de premier plan qui offrent un rendement d’environ 3 %. Solidité des bilans, rentabilité, valorisations et dividendes sont autant d’éléments qui justifient notre optimisme à l’endroit des grandes capitalisations ».

« La robustesse des bénéfices s’explique par plusieurs facteurs, notamment la mondialisation, dont la contribution est double. Premièrement, la demande croissante des marchés émergents stimule la hausse du chiffre d’affaires des grandes entreprises multinationales. Deuxièmement, la possibilité de produire à bas coût a permis de diminuer les prix de revient et d’améliorer les marges bénéficiaires de ces mêmes entreprises. Celles-ci génèrent ainsi des flux de trésorerie considérables, qu’elles peuvent mettre à profit pour créer de la valeur pour leurs actionnaires, que ce soit via des dividendes, des rachats d’actions ou des opérations de fusion/acquisition ».

Au-delà des incertitudes actuelles

« Dans le contexte actuel, les investisseurs doivent s’attendre à de nombreuses turbulences et à une volatilité élevée. Même si la prudence reste de mise, il est important de surmonter ses réticences et de commencer à investir selon une approche rigoureuse. Il est temps de commencer à renforcer progressivement l’exposition aux actions ».

« Sur le marché d’actions, on peut aujourd’hui investir dans des valeurs prometteuses sans pour autant prendre beaucoup de risques. Si nous profitons activement du récent accès de faiblesse du marché pour acquérir des actions à bon compte, nous choisissons des entreprises de première qualité, qui bénéficient de résultats relativement prévisibles et stables ».

« En 2000, les grandes capitalisations s’échangeaient sur des multiples cours/bénéfices de 30, contre 13 seulement aujourd’hui. Ces grandes capitalisations défensives – à l’image de Johnson & Johnson ou de Procter and Gamble – offrent un solide potentiel de performance pour un risque mesuré. Il s’agit d’entreprises relativement peu sensibles à l’économie et qui devraient afficher des performances satisfaisantes, indépendamment de la conjoncture. Ainsi, nous pensons qu’il est possible d’accéder à un potentiel de performance attrayant sans s’aventurer trop loin sur la courbe du risque »

Next Finance , Août 2011

Article aussi disponible en : English EN | français FR

Partager
Envoyer par courriel Email
Viadeo Viadeo

Focus

Opinion Conquérir les marchés haussiers : le faux duel entre investisseurs actifs et passifs

Investir aujourd’hui est souvent considéré comme étant une bataille entre des gérants de fonds traditionnels et des ETF avant-gardistes (exchange-traded funds, fonds négociés en Bourse). Cependant, ce raccourci entre la « gestion active » et la « gestion passive » n’aide pas les (...)

© Next Finance 2006 - 2019 - Tous droits réservés